Insécurité dans le Golfe de Guinée : Des acteurs outillés pour lutter contre la piraterie et la criminalité maritime

Arnaud DOUMANHOUN 11 avril 2019

Sécurité sur les côtes du Golfe de Guinée. Le ministre de la justice, Séverin Quenum a ouvert les travaux de l’atelier de formation sur la lutte contre la piraterie et la criminalité maritime qui se déroule à Cotonou du 8 au 10 avril 2019. A en croire Sévérin Quenum le Golfe de Guinée est le théâtre d’une recrudescence d’actes de piraterie maritime et il urge d’endiguer le phénomène. Dans cette perspective un accent particulier fut mis sur les réformes judiciaires aux fins d’aligner les pays sur la convention des Nations Unies pour le droit de la mer. L’atelier de Cotonou vise à renforcer le capital humain et matériel, ainsi qu’à promouvoir une stratégie maritime intégrée pour l’Afrique de l’Ouest.
Il s’est agi de renforcer les capacités des officiers de police judiciaire, conseillers juridiques, de procureurs et de juges de la République du Bénin. C’est dire que cet atelier permettra aux acteurs de la justice pénale d’approfondir et d’analyser le contexte, les instruments légaux et les compétences des juridictions en matière de sécurité et de lutte contre la criminalité maritime.
Il est à rappeler que cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet Swaims « Appui à la stratégie maritime intégrée de l’Afrique de l’Ouest », une initiative de l’Union européenne, dont l’objectif est d’apporter une contribution à la mise en œuvre de la stratégie maritime intégrée de la Cedeao avec une priorité particulière quant aux actions liées au secteur de la justice pénale.





Dans la même rubrique