Interdiction en vue des sachets plastiques : Le Mcvdd sensibilise sur l’importance des emballages biodégradables

La rédaction 17 août 2017

Les sachets plastiques non biodégradables constituent un désastre pour l’environnement et la biodiversité. Et le Bénin se prépare activement à mener la bataille pour faire approprier aux populations des alternatives écologiques. A cet effet, un atelier a réuni hier à l’Infosec de Cotonou les Groupements d’intérêts économiques autour de l’importance des emballages biodégradables. L’initiative s’inscrit dans le cadre du Projet de Promotion des Sachets Plastiques (Ppsb. « C’est un projet qui vise à substituer progressivement les sachets plastiques non biodégradables par ceux non nocifs pour la santé et l’environnement », a souligné Yvette Gauthe Boko, Coordonnatrice du Ppsb. Pour le Directeur Général de l’Environnement et du Climat, Prof. Martin Aïna, compte tenu des nombreux dégâts des matières plastiques non biodégradables, il urge de changer les habitudes des consommateurs. « Ces emballages biodégradables que sont les sacs en papier, en jacinthe d’eau, en coton, en raphia, etc. vont bientôt s’imposer à nous au quotidien à cause de l’interdiction prochaine des sachets non biodégradables », a-t-il déclaré. Les alternatives possibles ont été exposées au cours de cet atelier de sensibilisation.
Fulbert ADJIMEHOSSOU





Dans la même rubrique