Jean Olula, kinésithérapeute à propos du vertige : « Le vertige est un symptôme de maladie. »

La rédaction 4 septembre 2019

Jean Olula est kinésithérapeute, spécialiste en réadaptation, rééducation neurologique et vestibulaire au centre national hospitalier universitaire de Cotonou (Cnhu-Hkm) et membre du Conseil économique et social (Ces). A travers l’interview ci-dessous, il parle du vertige, sa manifestion et les remèdes. Selon lui, le malaise est une illusion de mouvement des objets environnants par rapport à l’individu ou de ce dernier par rapport aux objets.

Qu’est-ce-que le vertige ?
Le vertige est une illusion de mouvement des objets environnants par rapport à l’individu ou de ce dernier par rapport aux objets. Autrement dit, le sujet a une sensation « erronée » que l’espace dans lequel il est positionné couché, assis ou debout ainsi que tous les objets qui s’y trouvent, tournent autour de lui, ou que lui-même tourne dans l’espace pendant que les objets environnants ne bougent pas.

Quelles sont les causes du vertige ?
Il faut d’abord signaler que le vertige n’est pas une maladie en soi, mais le symptôme d’une maladie. Ainsi une multitude de maladies sont liées à l’atteinte de certains organes ou systèmes du corps humain, nous pouvons citer entre autres les maladies du cœur et des vaisseaux, les maladies de l’oreille interne peuvent se manifester par le vertige. Le vertige peut aussi être un signe lié aux effets de médicaments ou autres substances (alcool par exemple) pris par le sujet. Les malades qui vont en consultation pour vertige présentent alors un large éventail de maladies pour lesquelles le médecin doit utiliser tous les moyens nécessaires pour le diagnostiquer. Le vertige peut être alors la manifestation d’une maladie grave ou bénigne.

Quelle démarche doit entreprendre un patient qui présente le vertige ?
Un patient qui présente le vertige doit consulter le plus tôt un médecin. En première intention c’est le médecin généraliste qui s’occupera de sa prise en charge mais en cas de nécessité et en fonction de la pathologie qu’il aurait suspectée, il devra adresser le patient aux médecins spécialistes pour d’autres investigations et un traitement plus adapté.

Dans quel cas la kinésithérapie et la rééducation fonctionnelle interviennent dans le traitement des vertiges ?
L’indication de la prise en charge kinésithérapique et rééducative du patient vertigineux est formellement notifiée par le médecin à travers une prescription précisant le diagnostic et éventuellement le nombre de séances à réaliser. Le plus souvent ce sont les médecins spécialistes en ORL, en médecine physique et réadaptation et en neurologie qui adressent le malade aux kinésithérapeutes.
La kinésithérapie et la rééducation fonctionnelle interviennent pour la plupart dans le traitement des vertiges liés aux maladies de l’appareil de l’oreille interne qui permet à toute personne d’être en équilibre quand elle est assise ou debout. Cet appareil est appelé « vestibule ». On parle en terme médical de « pathologies vestibulaires ». La plus fréquente de ces maladies vestibulaires est « le vertige positionnel paroxystique bénin ». Il apparaît brutalement, de façon violente et ne dure que quelques secondes à quelques minutes lorsque le sujet baisse ou lève la tête, ou lorsqu’il se retourne sur un côté dans le lit.
Il existe une autre entité de maladies du système vestibulaire très fréquente mais pour laquelle malheureusement la population voire les professionnels de la santé ne savent pas que la rééducation est un moyen de traitement efficace. Il s’agit de la « cinétose » en terme scientifique, appelée communément « le mal de transport ». Ce mal est très handicapant car ceux qui en souffrent ont d’importantes gênes lorsqu’ils voyagent en tant que passager à bord des voitures ou aussi à bord d’un avion ou d’un bateau. Il se manifeste par le vertige et surtout les nausées et les vomissements pendant le voyage. La cause est très simple ; elle est liée aux informations divergentes que le cerveau reçoit des yeux et du vestibule. Ainsi donc les scènes visuelles que le voyageur observe ne concordent pas avec les informations que le vestibule envoie simultanément au cerveau, pour que le passager à bord garde son équilibre pendant que le véhicule accélère, décélère, vire, monte ou descend lors de son déplacement. Beaucoup d’études ont montré que la kinésithérapie et la rééducation fonctionnelle sont le seul moyen de traitement efficace.

Quels sont les moyens dont disposent les kinésithérapeutes-rééducateurs pour aider les patients qui ont le vertige ?
Lorsque la cause est clairement identifiée par le médecin et la prescription de la rééducation faite, plusieurs moyens de traitement existent et peuvent être mis en œuvre pour faire disparaiitre le vertige et l’instabilité du patient debout ou à la marche. Il s’agit des manœuvres spécifiques, de l’utilisation des outils spéciaux de rééducation vestibulaire comme la chaise rotatoire avec vidéonystagmoscopie, de l’optocinétique et des exercices spécifiques.

Votre mot de fin
La survenue de vertige n’est pas anodine, il faut donc que le malade consulte au plus tôt le médecin pour connaître la cause. Lorsque l’indication de la kinésithérapie et de la rééducation est établie, des compétences existent et le plateau technique est actuellement bien fourni notamment dans le centre de référence de notre pays pour soigner efficacement les patients. C’est d’ailleurs une chance pour le Bénin, car cette disponibilité n’existe pas dans les pays de la sous-région.
Propos recueillis par clarisse Dassi





Dans la même rubrique