Journée internationale de l’aviation civile : Le Dg Anac Karl Lègba appelle les acteurs à une synergie d’actions

La rédaction 8 décembre 2017

« Travailler ensemble pour s’assurer qu’aucun pays ne soit laissé de côté ». C’est autour de ce thème que l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac) a célébré la Journée internationale de l’aviation civile 2015-2018. Ce fut une occasion pour le personnel de l’Anac d’échanger hier, à Azalai Hôtel de Cotonou, sur l’avenir du secteur. « Il s’agit pour nous de montrer l’importance de l’aviation civile dans le développement macroéconomique d’un pays et de dire son rôle dans le rapprochement des peuples et la promotion de la paix », a expliqué Karl Lègba, Directeur Général de l’Anac. La journée a été aussi marquée par une communication du Dg Anac sur le développement de l’aviation civile. Pour Karl Legba, le Bénin a fait des efforts importants pour la mise en conformité des standards, puisque le Gouvernement en a fait une priorité. Il a donc invité les acteurs à une gestion inclusive pour amener l’Anac à jouer sa partition en vue du développement national, notamment dans la mise en œuvre du Pag.
<emb5975|center>
Entre autres actions envisagées au Bénin, il y a le projet de construction de l’aéroport de Glo-Djigbé, la modernisation de l’aéroport de Cotonou, la création d’une compagnie aérienne mixte entre le Rwanda et le Bénin. « L’Anac répond de la supervision de la sécurité et de la sureté. Nous sortons de la liste restreinte de l’Union Européenne. Ce qui veut dire que nous devons continuer à maintenir le cap. La mise en œuvre des mesures de sûreté doit préoccuper tous les acteurs », a souligné Gildas Adéchina d’Almeida, Directeur de la sûreté et de la facilitation à l’Anac. Le thème de cette édition vise l’harmonisation des normes et pratiques recommandées par l’Oaci sur le plan mondial afin que chaque pays puisse coopérer à mettre au service de l’humanité un réseau de transport rapide, sûr et sécurisé.





Dans la même rubrique