Journée portes ouvertes de Cebedes Ong : Pour la dissémination des résultats et acquis du projet Jardalim

Isac A. YAÏ 23 décembre 2020

Disséminer les résultats et acquis du projet Jardins Familiaux pour la bonne nutrition (Jardalim). Tel est le but de la journée portes ouvertes organisée par le Cercle béninois pour l’environnement économique et social (Cebedes-Ong) hier à la Ceb d’Abomey-Calavi. Ayant réuni des Organisations non gouvernementales, Ong partenaires du Programme de Nutrition et de développement de la petite enfance (Pndpe), cette séance vise à étendre le champ d’action du projet pour le bien-être des enfants, des femmes enceintes et des adolescents. « Jardins Familiaux pour la bonne nutrition (Jardalim) est un projet initié par Cebedes Ong et financé par l’organisation des Evêques catholiques allemands. Ce projet suscite l’installation des jardins, vergers et élevages dans des ménages qui connaissent de fréquentes difficultés alimentaires et nutritionnelles. Il couvre trois zones agro écologiques à savoir : les communes de Ouessè dans le département des Collines, Ouinhi dans le département du Zou, Zè dans le département de l’Atlantique. Aux termes de cette journée, nous nous attendons à avoir une complémentarité entre notre projet et celui du programme de nutrition de la petite enfance présente déjà dans 40 communes. Car Cebedes Ong intervient dans cinq communes en ce qui concerne le projet de nutrition de la petite enfance. Nous voulons donc aller au-delà de ces cinq communes raison pour laquelle nous avons invité les partenaires afin de partager nos acquis avec eux », a expliqué Nadine Babatoundé, Chargée du projet Jardalim à Cebedes Ong.
A en croire Sylvain Hountondji, représentant du Directeur exécutif de Cebedes Ong à cette journée portes ouvertes, le projet Jardalim a eu un impact positif sur les bénéficiaires, raison pour laquelle une deuxième phase est nécessaire pour mieux appuyer les actions déjà mises en place par le gouvernement. « Les données de suivi recueillies durant sa mise en œuvre permettent d’affirmer que Jardalim a eu un effet significatif sur l’amélioration de l’état nutritionnel des cibles et ceci grâce aux changements de la diète. La complémentarité entre l’équipe de suivi des actions d’éducation nutritionnelle du Pndpe et celle de promotion des Jve rend les résultats plus intéressants comparativement aux communes n’ayant pas bénéficié de ces deux projets », a-t-il conclu.





Dans la même rubrique