Journées des sciences et de l'innovation à l’Uac : L'innovation scientifique comme tremplin de développement

22 décembre 2022

L’amphithéâtre Idriss Deby de l’université d’Abomey-Calavi (Uac) accueille depuis ce mardi 20 décembre 2022 la première édition des journées des sciences et de l’innovation. Partie pour trois jours, cette initiative du conseil scientifique de l’Uac entend lever un coin de voile sur les résultats de recherches et les innovations des laboratoires de l’Uac et leurs contributions au développement de la nation.

« Si nous n’innovons pas, nous allons disparaître […] », dixit le vice-recteur chargé de la recherche universitaire. Dans cette phrase liminaire du professeur Aliou Saidou, se trouvent toute la quintessence et l’importance de cette journée scientifique. Une première édition, qui, soutient-il, a pour objectif de « faire connaître au public, surtout aux acteurs du développement, ceux économiques et du monde industriel au Bénin, les principaux résultats de recherches de nos laboratoires ». Ceci permettrait aux étudiants de créer des start-up, a-t-il renchérit. Comme pour l’appuyer, la présidente du comité d’organisation, Odile Guèdègbé martèle : « l’organisation de ces journées traduit la nécessité de faire connaître aux acteurs du développement la capacité de l’Uac à contribuer pour la résolution des problèmes cruciaux de développement ».
Le choix du thème de ce tridium scientifique n’est donc point un hasard : ‹‹ Innover pour l’employabilité des diplômés : contribution des laboratoires de l’Uac ››. En posant ce thème comme le point d’encrage des activités qui vont meubler les trois jours à venir, l’université se fixe comme objectif de diffuser à l’échelle nationale et internationale les résultats de recherches et d’innovation à l’Uac. C’est du moins ce qu’il ressort du discours de la première autorité de l’université d’Abomey-Calavi. « Notre institution s’offre donc de révéler le vivier de potentiels innovants qu’elle est capable de mettre à la disposition de nos communautés pour satisfaire par l’emploi ou l’auto emploi les besoins de développement », a confié Félicien Avlessi. Aussi a-t-il souligné que la dynamique qui se met en place au détour de ces journées des sciences et de l’innovation n’est pas unidirectionnelle. « L’Uac veut également saisir l’occasion de ces journées pour élargir et discuter avec les partenaires. Ces échanges aideront à recueillir les besoins actuels et futurs des différents pôles de productions afin d’identifier plus efficacement certains axes de recherches susceptibles de déboucher sur des résultats et innovations fortement attendus. Par les présentes journées, l’Uac compte travailler à son renforcement en ajoutant au volet formation celui de la recherche et de l’innovation qui apparait comme un important levier de développement du tissu industriel naissant dans notre pays », a martelé le recteur de l’Uac.

Ce levier de développement n’est ni le propre du recteur ni de son équipe. C’est une idée soutenue par plus d’un. Là-dessus, le Directeur général de l’Agence béninoise de valorisation des résultats de recherches et de l’innovation technologique (ABeVRIT), est aussi d’accord. « L’innovation est indispensable au développement. En effet, c’est une démarche ou plutôt une stratégie de développement inévitable ». Le prof Pierre Dossou Yovo a rapporté cette citation de Moussa Laidi pour dire que l’innovation est indispensable pour le développement qui se veut durable. C’est pourquoi l’ABeVRIT a pour mission d’accompagner toute idée qui sort un produit vendable à être valorisée.

Une initiative prometteuse
A travers ces journées, les lanternes seront éclairées, les innovations et les recherches seront de plus en plus valorisées. C’est pourquoi la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique Eléonore Yayi Ladékan n’a pas hésité à saluer ladite initiative. « Pour une journée de cette envergure, je me permets de vous féliciter », s’est-elle adressée à l’équipe rectorale et au comité d’organisation, avant de reconnaître que « beaucoup d’efforts se font dans nos laboratoires ; des équipes de recherches font notre joie et notre fierté ».
Trois jours durant, soit du 20 au 22 décembre, il sera donc question de communication et de café scientifiques ; expositions des laboratoires ; soirée de distinction des meilleurs innovateurs « trophée vision-wéziza ».
Arsène AZIZAHO (Coll)





Dans la même rubrique