L’ananas pain de sucre du plateau d’Allada certifié Indication Géographique Protégé

Isac A. YAÏ 29 octobre 2020

Le Bénin, à travers l’ananas pain de sucre du plateau d’Allada, fait son entrée sur la liste des rares pays africain à avoir une indication géographique protégée (Igp). Fruit d’une collaboration entre l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (Oapi) et le Projet d’appui au renforcement des acteurs du secteur privé (Parasep) financé par l’Agence française de développement (Afd) et l’Union européenne (Ue), le certificat d’enregistrement de cette Igp a été officiellement remis aux autorités béninoises le mercredi 28 octobre 2020 à la Chambre du commerce et d’industrie du Bénin (Ccib). « Une indication géographique est un signe pour valoriser et protéger des produits dont la qualité est liée aux conditions climatiques, pédologiques des zones de production et/ou au savoir-faire des producteurs… C’est la raison pour laquelle l’ananas pain de sucre du plateau d’Allada a été élu comme produit potentiel pour bénéficier d’un accompagnement dans le cadre de la deuxième phase du Projet d’appui à la mise en place des indications géographique », a expliqué Denis Bohoussou, Directeur général de l’Oapi. Ainsi, l’ananas pain de sucre, fruit d’une interaction étroite et historique entre les acteurs et le terroir particulier du plateau d’Allada est reconnu pour être valorisé et promu. « Face à la globalisation des échange, soutenir les produits d’excellence de l’agriculture et de l’artisanat africain, c’est le but poursuivi par l’Oapi à travers les indications géographiques, grandes porteuses d’espoir et de création de richesse en milieu rural. En incitant les petits producteurs à se regrouper et à repenser leur filière, les indications géographiques ont pour objectif de moderniser les pratiques traditionnelles et de répartir plus équitablement la valeur ajoutée. Elles permettent aux producteurs de répondre aux demandes des consommateurs tant du Nord que du Sud. Elles permettent aussi aux producteurs de se fixer sur des segments de marché porteur et de sécuriser les débouchés », a fait savoir le Directeur général de l’Oapi.

Pour les représentant de l’Agence française de développement et du Fonds des Nations-Unies pour l’alimentation (Fao), un indication géographique de protection est un outil de développement. Ils ont pour l’occasion souhaiter que cette indication soit accompagnée comme il le faut pour positionner l’ananas pain de sucre du plateau d’Allada sur le marché régional et international.
Pour Gaston Dossouhoui, ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche et Alimatou Shadiya Assouman, ministre de l’industrie et du commerce, l’obtention de cette indication géographique ne doit pas être perçu comme une finalité, mais une étape qui doit être suivie d’un travail continu pour porter très haut le flambeau de l’ananas pain de sucre du plateau d’Allada afin d’en faire un produit phare, identité du Bénin. tous les acteurs de la filière sont donc appelés à se remobiliser afin de positionner l’ananas pain de sucre du plateau d’Allada sur les marchés internationaux.





Dans la même rubrique