Liberté d'association et d'expression au Bénin : L'Ong Gapp pour la restauration des droits fondamentaux

Patrice SOKEGBE 22 novembre 2018

Mettre en place les outils nécessaires devant contribuer à la promotion de la liberté d’expression et d’association. Tel est l’objectif du Groupe d’action pour le progrès et la paix (Gapp) qui, avec l’appui de l’Usaid, a tenu les 20 et 21 novembre au Chant d’oiseau de Cotonou, un atelier sur le droit à la liberté d’association et d’expression au Bénin. Placée sous le thème : "La réforme du droit à la liberté d’association au Bénin : Enjeux et perspectives", cette rencontre a permis de réunir tous les acteurs sociaux en vue d’un dialogue constructif et inclusif pour une réforme apaisée de la liberté d’expression au Bénin. Pour le Président de l’Ong Gapp, la liberté d’expression, de réunion et de manifestations est garantie par les articles 23, 24 et 25 de la constitution du 11 décembre 1990. « Son application est régie par la loi de 1901 issue de l’héritage coloniale. Courant 2012, le gouvernement du Bénin, à travers l’ex-ministre chargé des relations avec les institutions, a recruté deux experts pour élaborer un avant-projet de loi cadre sur les libertés d’expression, de réunion et d’association. Ils ont déposé un rapport avec un avant-projet de loi », a-t-il dit. A ce titre, l’Ong Gapp a fait une étude nationale sur l’environnement juridique favorable aux organisations de la société civile au Bénin afin d’identifier les forces et faiblesses des outils juridiques favorables à l’épanouissement des droits et des associations. Pour mieux apprécier la pertinence de ce document, deux experts, juristes français et canadiens ont apprécié les résultats issus de cette étude. Il s’est ainsi agi de partager avec eux les résultats des travaux effectués. « Nous réitérons notre engagement et notre disponibilité à accompagner toute initiative visant l’épanouissement de la liberté d’expression. Au terme de la rencontre, un document de grande qualité sera produit sur la liberté d’expression au Bénin », a-t-il rassuré. Par ailleurs, le rapport sur l’étude intitulée « les évaluations nationales de l’environnement favorable des Osc », les normes internationales et régionales relatives à la liberté d’association et l’avant-projet de loi cadre relative à la liberté d’association en république du Bénin et les propositions de la société civile béninoise ont été présentés à l’assistance.





Dans la même rubrique