Linda De Lindsay à propos de la "Semaine l’Afrique des Solutions" : « Faire des médias, journalistes et entrepreneurs, des accélérateurs de solutions en Afrique »

6 décembre 2022

La première édition de la "Semaine l’Afrique des Solutions" (SAS) se déroulera à Paris, du 23 au 28 octobre 2023. Qu’est-ce qui justifie un tel grand projet ? Quels en sont les objectifs, les cibles, les activités au menu et comment y participer ? Directrice du Département Organisation et Mobilisation au sein du Comité d’organisation, Linda De Lindsay apporte des éléments de réponse convaincants. Interview exclusive avec une journaliste, communicante, formatrice et organisatrice d’évènements émérite à Paris, en France.

Du 23 au 28 octobre 2023, vous organisez à Paris, la première édition de la "Semaine l’Afrique des Solutions" ? Qu’est-ce qui justifie cette initiative ?
La « Semaine l’Afrique des Solutions » (SAS) est conçue, organisée et gérée par le média "Notre Voix" (www.notrevoix.info). Elle s’inscrit dans le cadre de la promotion du journalisme de solutions en Afrique. Pour initier ce grand projet, nous sommes partis d’un constat patent que tout le monde fait au quotidien : Nous constatons que la plupart des rencontres continentales et internationales (conférences, séminaires, forums, sommets, salons et autres événements) sur l’Afrique n’évoquent que des problèmes : guerre, maladie, insécurité, famine, pauvreté, instabilité, chômage, dette, terrorisme, coup d’Etat, corruption… Or, sur le continent, il n’y a pas que des problèmes. Il y a aussi des solutions innovantes, constructives et dynamiques. Elles contribuent à la création d’une société inspirante, solidaire et durable, et la font avancer. Malheureusement, très peu de places leur sont accordées.
Des Africains, vivant en Afrique et dans la diaspora, créent, osent, inventent, fabriquent, produisent, innovent, entreprennent dans divers domaines et agissent pour le bien commun. Ils sont porteurs de solutions efficaces contre des problèmes sociaux, économiques, environnementaux, sanitaires, éducatifs, culturels..., créant ainsi des emplois, des richesses, de la croissance, de la fraternité et de la solidarité. Mais leurs efforts ne sont pas reconnus et salués à leur juste valeur. Il est temps de les valoriser sérieusement pour bâtir l’Afrique des Solutions ! D’où la « Semaine l’Afrique des Solutions » (SAS).

Quels objectifs poursuivez-vous en l’organisant ?
La « Semaine l’Afrique des Solutions » (SAS) vise à célébrer la créativité et les solutions innovantes "Made in Africa". Elle réunira les acteurs de solutions à divers niveaux autour d’initiatives concrètes - économiques, sociales, écologiques, sanitaires - et inspirantes, qui témoignent de la capacité créative de l’Afrique, et donnent envie d’agir par le levier de l’inspiration.
Concrètement, il s’agira de :

• révéler et valoriser les reportages et initiatives constructifs, mais aussi les rédactions, journalistes et entrepreneurs qui s’engagent, imaginent et mettent en place des solutions uniques
• honorer les acteurs de solutions innovantes qui façonnent l’Afrique de demain
• promouvoir le savoir-faire entrepreneurial africain et susciter des vocations : donner envie d’agir, de faire, de s’engager, d’entreprendre et de réussir au plus grand nombre
• promouvoir une Afrique d’excellence et de solutions
• recréer de la confiance dans l’information
• faire des médias et journalistes, des accélérateurs de solutions innovantes et durables
• renforcer les capacités des rédactions, journalistes et entrepreneurs : Former une génération d’acteurs de solutions
• promouvoir un leadership exemplaire, inspirant et visionnaire
• formuler des résolutions et recommandations pertinentes aux acteurs de solutions pour bâtir et renforcer l’Afrique des Solutions

La "Semaine l’Afrique des Solutions" viendra donc démontrer que l’Afrique c’est aussi des entrepreneurs, des médias, des journalistes et des solutions. Qui sont les acteurs de solutions ciblés ?
Ce sont les entrepreneurs innovants, sociaux et durables, les médias, les journalistes, les élus, les auteurs, les universitaires, les chercheurs, les décideurs, les institutions financières, les influenceurs… La liste est longue. Tous ceux qui peuvent contribuer d’une manière ou d’une autre à la création d’une solution ou à sa valorisation sont des acteurs de solutions. Le rôle des entrepreneurs est de créer les solutions. Et il revient notamment aux médias et aux journalistes de les révéler et de les valoriser.

A vous entendre, le menu de cette Semaine sera reluisant et substantiel. Quel en sera le plat de résistance ?
Vous avez effectivement raison ! Au programme, vous aurez : 30 conférenciers, experts et formateurs notables ; 26 conférences ; 04 formations ; 50 exposants uniques ; 700 journalistes et médias mobilisés ; 01 soirée de gala pour célébrer, promouvoir et faire progresser l’innovation et une presse de solutions en Afrique ; 05 grandes récompenses ; 50 personnalités élevées au rang d’Ambassadeurs Africains de Solutions : Médailles d’honneur ; 01 défilé de mode créatif ; 01 magazine 100% constructif ; 01 livre inspirant ; 01 Web Tv 100% solutions ; 4.000 visiteurs en présentiel et 4.000.000 touchés en ligne, et ce, grâce aux méga-influenceurs et macro-influenceurs associés à l’événement, etc.

Comment participer à toutes ces activités ?
C’est simple. Il suffit de s’inscrire auprès de nos représentants officiels dans les différents pays africains. Les informations sont également disponibles sur le site web du média "Notre Voix" (www.notrevoix.info), nous écrire à semaineafriquesolutions@gmail.com ou nous joindre au +33 7 88 69 52 27

Votre mot de la fin ?
Au nom du Comité d’organisation, j’invite tous les acteurs africains de solutions à se mobiliser autour de ce grand événement international, notamment les entrepreneurs innovants, sociaux et durables, les médias et les journalistes qui s’engagent, imaginent et mettent en place des solutions innovantes. Car c’est ensemble que nous allons bâtir et consolider l’Afrique des solutions afin de réinventer l’avenir.





Dans la même rubrique