Lutte contre l’insécurité : Des cybercriminels et des faux médicaments saisis dans l’Ouémé

La rédaction 1er février 2019

Plusieurs prouesses ont été réalisées par la Police Républicaine ces jours-ci dans le département de l’Ouémé, plus précisément à Porto-Novo et Sèmè-Podji. Elles ont été présentées hier à la presse au cours du traditionnel point de presse à la Direction Générale de la Police Républicaine. Entre autres, il y a l’interpellation de cinq cybercriminels, le dimanche dernier par une patrouille du commissariat du 5e arrondissement à Porto-Novo. Selon le Porte-parole de la Police Républicaine, le Contrôleur général de police Pascal Odeloui, tout est parti de la fuite d’un individu à la vue de la patrouille. Interpellé, il a été retrouvé sur lui un ordinateur portatif, un cric, 6 téléphones portables et des talismans. « Le transport sur les lieux du crime aux fins de la poursuite des investigations a permis de constater que les victimes de ce cambriolage elles-mêmes sont des cybercriminels. Il s’agit donc du voleur volé. C’est pourquoi, à la vue de la Police, les occupants de la maison ont pris la clé des champs. Mais la police a réussi à interpeller parmi eux 5 jeunes, tous des Nigérians », a-t-il expliqué. Dans la même nuit à Sèmè-Podji, les policiers républicains ont mis la main sur 15 cartons de faux médicaments. En effet, en se portant sur les lieux d’un accident mettant en cause un camion et une voiture de marque Nissan, ils ont découvert ces produits dissimulés dans la brousse environnante. « Il s’agit des produits pharmaceutiques de contrebande dont l’avarie de l’un des emballages a dégagé une senteur qui confirme la nature des produits. Le conducteur contrebandier s’est volatilisé dans la nature avant l’arrivée des agents. Les recherches se poursuivent pour identifier les auteurs et les complices de ce trafic », a laissé entendre Pascal Odeloui.





Dans la même rubrique