Lutte contre l’insécurité : La police neutralise deux malfrats à Natitingou

La rédaction 16 octobre 2017

Le Dgpn et ses éléments veillent aux grains

Plus de répit pour les malfrats, aussi bien à Cotonou qu’à l’intérieur du pays. La lutte contre l’insécurité engagée par le Directeur Général de la Police Nationale, le Contrôleur général de Police Idrissou Moukaïla porte ses fruits. En témoigne l’exploit de la police à Natitingou hier. 2 malfrats sont tombés sous les balles des forces de l’ordre après quelques minutes d’échanges de tirs.
La scène se déroulait autour de 20 heures aux encablures de l’Hôtel Tata Somba. Trois malfrats s’apprêtaient, en effet, à opérer quand ils ont été rattrapés par la Police. Aussitôt, l’un deux a ouvert le feu en direction des forces de l’ordre. C’est alors qu’est intervenu un échange de tirs entre les policiers et les malfrats. La riposte a été fatale pour les délinquants. Deux des gangsters ont été abattus et leurs corps ont été déposés à la morgue de Tanguiéta. Il a été retrouvé sur eux un fusil et deux pistolets artisanaux ainsi que 20 cartouches de 12 mm dont 5 tirés par les délinquants. Le 3e malfrat est toujours en cavale, selon les informations policières. La promptitude des éléments du Dgpn Idrissou Moukaïla montre que le dispositif sécuritaire mis en place est à la hauteur.
Dans toutes les unités, la police nationale multiplie les interventions pour dénicher les hors-la-loi. Les patrouilles diurnes et nocturnes sont fréquentes, les fouilles et les perquisitions également. Les mailles sont désormais suffisamment fines pour laisser passer les malfrats.
Richard AKOTCHAYE (Coll.)





Dans la même rubrique