Lutte contre la corruption : Les recommandations des Journées nationales de la gouvernance

La rédaction 13 décembre 2019

Introduire dans les curricula des établissements secondaire, technique et professionnel des cours sur l’éducation à la citoyenneté, très tôt mettre en place un programme d’orientation professionnelle préventive des apprenants en vue de réduire le taux de déperdition, de déscolarisation et d’échec scolaire dans l’enseignement secondaire. C’est la substance des recommandations formulées au cours des 3èmes Journées nationales de la gouvernance (Jng) organisées par l’Agence nationale de lutte contre la corruption (Anlc) et le Front des organisations nationales contre la corruption (Fonac). Tenues du lundi 10 au mardi 11 décembre 2019, cette édition a eu pour thème « l’éducation à la citoyenneté, défis, enjeux et perspectives pour le développement du secteur de l’éducation au Bénin » et a connu la participation des préfets, des Organisations de la société civile du Bénin mais aussi ceux du Niger, du Mali, du Burkina-Faso, du Sénégal, du Togo, de la Guinée, de Madagascar et de l’île Maurice. A cette édition des Jng, les participants ont eu deux jours pour établir un état des lieux de l’éducation à la citoyenneté dans les trois ordres de l’enseignement, d’analyser les défis et enjeux de l’éducation à la citoyenneté et proposer des stratégies et actions pour améliorer l’éducation à la citoyenneté. « Je voudrais ici et maintenant vous témoigner ma sincère gratitude pour votre participation active aux travaux et vous dire combien grande est ma satisfaction en ce moment de procéder à la clôture », a déclaré Jean-Baptiste Elias. Il a notamment rassuré de ce que les recommandations issues des travaux seront effectivement transmises aux différentes autorités concernées et qu’un mécanisme de suivi de leur mise en œuvre sera réalisé dans la perspective d’une évaluation avant les Jng de 2020.
Jephté HOUNNAGNI (Coll.)





Dans la même rubrique