Lutte contre le tabagisme : Les acteurs outillés sur le renforcement des mesures

4 mars 2022

L’Atelier sur la lutte contre le commerce illicite de Cigarettes en Afrique de l’ouest a connu son épilogue dans la soirée de ce jeudi 3 mars 2022 à Azalai Hôtel de Cotonou.

L’Industrie Légale du Tabac a achevé sa mission par Cotonou. Durant une quinzaine de jours, les organisateurs de l’atelier sur la lutte contre le commerce illicite de Cigarettes en Afrique de l’ouest ont parcouru trois grandes villes du Bénin (Abomey, Cotonou et Parakou). Objectif, outiller les différents acteurs impliqués dans la lutte contre le commerce illicite du tabac en Afrique de l’ouest sur le renforcement des mesures de lutte contre ce commerce surtout en cette période où le Nord Bénin connait des attaques de groupes terroristes. Pour Demba DEMBELE Représentant de l’Industrie Légale du Tabac « cet atelier concorde bien avec les priorités du Chef de l’Etat que sont la sécurité et la santé. »

Un fléau à trois branches
Reconnu non seulement comme danger sanitaire, le tabac est aujourd’hui, source de financement du terrorisme et fossoyeur de Trésors Publics, le commerce illicite de cigarettes constitue un véritable danger sécuritaire pour la sous-région Ouest-africaine. Durant quatre jours à Azalaï Hotel de Cotonou, Magistrats du ressort de la Cour d’Appel de Cotonou, Officiers de Police Judiciaire, Douaniers, représentants du ministère de l’industrie et du Commerce ont reçu de l’équipe de l’industrie légale du tabac des modules sur les enjeux, les pratiques et impacts du tabac non seulement sur la santé mais aussi sur la sécurité.
Afin d’éradiquer le fléau, les participants à cet atelier ont proposé des recommandations entre autres : le réajustement de la loi antitabac, le réajustement de certains codes douaniers pour renforcer leurs capacités, l’élargissement du présent atelier à d’autres corps impliqués dans la lutte contre le commerce illicite du tabac, la mise en place d’un comité de suivi de l’application des différents décrets de lutte contre le fléau. Dr Régis MADJA, représentant du Ministre de la Justice présent à l’atelier, a salué la détermination des participants et a rassuré de l’implication totale du Ministère de la Justice et de la Législation dans la lutte efficiente du commerce illicite du tabac.
Fiers de leur participation et déterminés à poursuivre la lutte, les participants à cet atelier ont reçu chacun à la fin une attestation, gage de leur engagement.
Bernardine DADEGBE (Coll)





Dans la même rubrique