Suivez Canal3 Bénin sur SIRIUS4 ! Position : 5°Est, Fréquence : 12605Mghz, Symbole Rate : 29905Mbauds, Polarisation Verticale.
Banniere publicitaire


Mariage des enfants et grossesses en milieu scolaire : Le Close appelle à une mobilisation générale

JPEG - 61.1 ko

En plein 21è siècle, le Bénin enregistre encore de nombreux cas de mariages des enfants et de grossesses en milieu scolaire. Et pour appeler à une mobilisation générale et à une prise de conscience, le Comité de liaison des organisations de défense des droits de l’enfant (Close) et les associations de jeunes membres de la plateforme ‘’Campagne Tolérance Zéro’’ ont tenu hier au Codiam une conférence de presse. Pour le Coordonnateur du Close Norbert Fanou Ako, cette rencontre vise à attirer l’attention des journalistes sur la situation tragique que vivent les enfants au Bénin. Selon lui, les chiffres font froid dans le dos. « Le taux de mariage chez les filles de moins de 18 ans est de 31% et 8,8% pour les filles de moins de 15 ans avec comme pourcentages de filles et 15 à 19 ans actuellement mariées ou en union dans les départements du nord Bénin : Atacora 20, 6%, Alibori 22,4%, Donga : 25,6%, Borgou : 37,2%. Aussi, a-t-on enregistré 2763 cas de grossesses en milieu scolaire au Bénin au cours de l’année scolaire 2016-2017. Le département des collines bat le record avec 472 cas de grossesses, sur 27 166 filles inscrites. Le Zou vient en deuxième position avec 427 cas, sur 32035 filles inscrites. Le Couffo et le Mono enregistrent les plus faibles taux de grossesses avec 37 cas sur 14 690 filles pour le Couffo et 96 cas sur 16822 filles inscrites pour le Mono », a-t-il dit. Pis, poursuit-il, d’octobre à décembre 2017, le département du Borgou a enregistré 111 cas de grossesses au niveau des apprenants des classes de 6ème en terminale de l’enseignement général. Cette situation ne laisse pas indifférentes les associations de jeunes engagées pour le combat. A ce titre, elles ont formulé des recommandations pour endiguer un tant soit peu le fléau. Il s’agit entre autres de la mise en place d’un « cash transfert » aux familles pauvres pour les aider à ne plus donner leurs filles en mariage et de la mobilisation des familles et des communautés pour un environnement social favorable.

19-01-2018, Patrice SOKEGBE


CHRONIQUES

Editorial : Cena, sérénité fragilisée !
15-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
Ad ’hoc, la Cena modèle partout en Afrique était déjà pour les Béninois une fierté démocratique. Mais puisqu’ils la voulaient irréprochable et à l’abri (...) Lire  

Editorial : Embûches sur la route du 28 (...)
12-03-2019, Angelo DOSSOUMOU
L’opposition face à son destin
11-03-2019, Moïse DOSSOUMOU
Editorial : Chasse aux Voyous !
11-03-2019, Alassane AROUNA
En toute sincérit : Battue pour adultère (...)
8-03-2019, Naguib ALAGBE
En vérité : Le parlement à la rescousse
7-03-2019, Moïse DOSSOUMOU




Nous suivre

Suivez-nous sur les réseaux sociaux







 
 

DANS LA MÊME RUBRIQUE


0 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180 | 210 | 240 | ... | 2910

Production énergétique au Bénin : La centrale thermique de 120 Mw (...)
18-03-2019, La rédaction
120 Mw pour booster la production énergétique. Le nouveau départ tient le pari. Maria Gléta 2 vient effacer le souvenir (...)  

Hadj 2019 : Air Taxi Bénin pour le transport de tous les pèlerins (...)
15-03-2019, Gérard GANSOU
Au lieu de la moitié de l’effectif autorisée comme par le passé, les autorités saoudiennes viennent d’accorder au Bénin, (...)  

Nominations des autorités décanales à l’Uac : Les enseignants du (...)
15-03-2019, La rédaction
Les responsables syndicaux du supérieur ont initié hier une conférence de presse à l’Université d’Abomey-Calavi relative (...)  

20e anniversaire de décès de Mgr Isidore de Souza : Retour sur la (...)
13-03-2019, La rédaction
Père de la démocratie, artisan de la paix, ami des pauvres, etc. Mgr de Souza est une figure qui s’est révélée de (...)