Médiateur de la République : 792 réclamations traitées en 2019 et 5.305 depuis la création de l'institution

Karim O. ANONRIN 19 août 2020

Le Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, a présenté ce mardi 18 août 2020, le rapport d’activités de l’institution pour le compte de l’année 2019. Il s’agit d’un rapport composé de quatre volets essentiels à savoir les activités phares menées au cours de l’année 2019, le bilan de traitement des réclamations, les leçons tirées du traitement des réclamations et les recommandations. Selon le Directeur des recours du Médiateur de la République, Bienvenu Padonou, le traitement des recours au cours de l’année 2019 se dénombre à 792. « …Le nombre de réclamations traitées en 2019 constitue un record, comparé au nombre de dossiers traités au cours des autres années. Le nombre de dossiers traités depuis la création de l’institution est de 5.305 recours… », a t-il dit. Poursuivant dans le même sens, il a précisé que du point de vue des statistiques et sur les 792 réclamations traitées, 234 recours relatifs à la gestion des carrières des agents de l’Etat soit 30,68% de la totalité des recours ont été satisfaits. En plus, 131 relatifs aux affaires domaniales soit 16,54%, 89 relatifs aux affaires sociales soit 11,24%, 63 relatifs au dysfonctionnements ou défaillances du service public soit 7,95%, 35 relatifs aux créances sur l’Etat ou sur tout organisme investi d’une mission de service publique soit 4,42%, 157 relatifs à l’allocation des bourses et secours universitaires soit 19,82%, 32 relatifs à l’exécution des décisions de justice soit 4,04% et 42 relatifs aux cas de non-compétence ont également connu des issues heureuses.
Dans son allocution au cours de la cérémonie de présentation du rapport d’activités en question, le Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, est revenu sur le mode de fonctionnement de l’institution. A ce sujet, il a cité les audiences foraines qui ont conduit des équipes à Matéri, Copargo, Gogounou, Malanville, Lalo et Covè au cours de l’année 2019, la session annuelle qui est l’occasion de réunir les administrations dont les dossiers sont au niveau du Médiateur de la République, et les séances de concertation avec les points focaux qui sont les répondants de l’institution dans les structures administratives. Les activités au plan extérieur telles les réunions au sein des associations dont le Médiateur de la République du Bénin est membre n’ont pas été occultées dans le rapport présenté. Il s’agit de l’Association des Médiateurs de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (AMP-UEMOA), l’Association des Ombudsmans et Médiateurs de la Francophonie (AOMF) et l’Association des Ombudsmans et Médiateurs Africains (AOMA). Le Médiateur de la République, Joseph Gnonlonfoun, avant de prendre congé de ses hôtes, a lancé un appel à la paix et à la concorde sociale à ces concitoyens tout en rappelant qu’il a d’ailleurs fait de même à la veille des élections communales de 2020. « …Nous devons nous armer de patience et de compréhension mutuelle… », a t-il conclu.





Dans la même rubrique