Mise en œuvre de la plateforme Ecoppam : Le Rodd dans la dynamique de la protection sociale

Patrice SOKEGBE 19 novembre 2020

Le Réseau des Ongs pour les objectifs de développement durable (Rodd), en partenariat avec la Giz et le Pnud a lancé le mardi dernier à Cotonou, les travaux de la plateforme Ecoppam. Pendant 3 jours, les participants se sont penchés sur les questions de lutte contre la pauvreté, la protection sociale et les migrations clandestines entre l’Europe et l’Afrique. « Renforcer la protection sociale pour lutter contre la pauvreté, les inégalités et la migration irrégulière ». C’est le thème de la première conférence internationale d’Ecoppam en Afrique. Dans son message, la Présidente du Réseau des Ongs pour les objectifs du développement durable (Rodd) Carmen Gaba a souligné que la tenue de la première réunion d’Ecoppam en Afrique s’inscrit dans la vision des dirigeants africains soucieux de soutenir les projets phares du continent. A l’en croire, les attentes de cette conférence internationale sur le renforcement de la protection sociale pour lutter contre la pauvreté, les inégalités et la migration irrégulière sont grandes et personne ne doit être du reste.
Ecoppam, selon son coordonnateur, est une plateforme de lutte contre la pauvreté et la migration clandestine qui essaie de fédérer les organisations de la société civile en Europe et les organisations de lutte contre la pauvreté en Afrique afin de travailler pour trouver des solutions idoines aux problèmes qui minent aujourd’hui l’Europe et l’Afrique. Soulignant l’importance de la protection sociale dans le développement des pays, la représentante de la Coopération allemande Brigit Joussen a confié que cette plateforme est un signe important de solidarité entre les pays africains et européens. Pour le représentant résident adjoint du Pnud, José Wabo, le thème central de cette conférence est assez évocateur compte tenu des enjeux et des défis liés à la mise en œuvre de l’agenda 2030 et ses objectifs de développement durable qui fixent l’éradication de la pauvreté comme l’objectif fondamental à atteindre en 2030. Avant de lancer les travaux, le ministre de la microfinance et des affaires sociales Véronique Tognifodé a souligné le Bénin, par cette conférence, aura l’occasion de partager ses riches expériences en matière du renforcement du capital humain mais surtout de tirer les leçons de celle des autres pays pour davantage renforcer son système de protection sociale dans un contexte de gestion du plan de riposte économique contre la Covid-19.





Dans la même rubrique