Mise en œuvre du Pag : Le Fnda ouvre ses guichets aux exploitants et entrepreneurs agricoles

La rédaction 27 juin 2018

« Contribuer à l’amélioration des revenus agricoles et à la sécurité alimentaire par la promotion de l’investissement privé dans le secteur agricole, à travers des subventions ciblées et des instruments financiers adaptés aux besoins des filières et ce par une approche de développement participatif des filières agricoles, pour une meilleure exploitation du potentiel agricole national ». Telle est la mission assignée au Fonds national de développement agricole (Fnda) dont les activités ont été officiellement lancées par le ministre de l’agriculture, Gaston Dossouhoui dans la matinée de ce mardi 26 juin 2018 à Azalai hôtel à Cotonou. A l’occasion, le président du Conseil d’administration, Benjamin Kouakanou a rappelé que le Fnda facilitera l’accès des entrepreneurs agricoles aux prêts au niveau des banques, soutiendra les recherches et formations pour un développement des filières agricoles. « Depuis 2014, nous nous sommes essayés à mettre en place un dispositif de financement adapté au monde du secteur agricole. En 2017, le gouvernement a redéfini les attributions, l’organisation et le fonctionnement du Fnda, qui n’est pas une banque, mais va bonifier les crédits. Je voudrais que les porteurs de projets puissent produire des documents bancables et nous allons nous battre pour leur financement », a déclaré le ministre Gaston Dossouhoui. Il explique qu’à l’horizon 2022, la vision est de faire du Fnda, un fonds majeur de facilitation de l’investissement privé où converge l’essentiel des ressources destinées au financement des exploitations et entrepreneurs agricoles, pour une agriculture résiliente aux changements climatiques, créatrice de richesses et d’emplois, assurant la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la nation béninoise. Les orientations stratégiques définies pour les 5 prochaines années sont notamment, la promotion d’une finance agricole inclusive, le renforcement de la capacité d’intervention et de la crédibilité du Fnda, l’appui à la modernisation du secteur agricole. A en croire le Directeur général Fnda, Olivier Vigan, 294 milliards sont attendus pour les 5 prochaines années. En ce qui concerne le mécanisme opérationnel, le Fonds national de développement agricole (Fnda) dispose de trois guichets pour ses interventions à savoir, le guichet des subventions aux investissements structurants, celui destiné à l’accès aux services non financiers et le guichet des services financiers.
Il faut noter que les ressources du Fonds proviendront de quatre sources essentielles que sont : l’Etat (dotation initiale et subventions d’exploitation), les Ptf et les différents fonds dédiés à des projets et programmes à volet financement agricole en cours, des collectivités locales (via Pdc et budgets communaux), des filières (contributions interprofessions et/ou faitières des producteurs).





Dans la même rubrique