Mise en œuvre du projet nyɔnù xɔsù : Afasops-Bénin en mission de suivi-évaluation des 80 médiatrices sociales à Ouèdo

Patrice SOKEGBE 10 septembre 2020

L’Association des femmes Alôdo-Alômin pour la solidarité et le progrès social (Afasops-Bénin) s’est mise dans une démarche d’obligation de résultats. A ce sujet, du 18 août au 08 septembre 2020, cette organisation non gouvernementale a effectué une mission de suivi-évaluation des 80 médiatrices sociales des 8 villages de l’arrondissement de Ouèdo. Il s’agit de Ouèdo-Dessato, de Ouèdo-Centre, d’Allanssankomey, d’Ahouato, d’Adjagbo-Centre, d’Adjagbo-Aîdjèdo, de Dassèkomey et de Kpossidja. Cette mission de suivi-évaluation fait suite à la formation de ces médiatrices sociales sur les droits des femmes, le leadership féminin, l’autonomisation économique, les stratégies de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles et les méthodes de protection et de lutte contre la Covid-19. A ce titre, la présidente de Afasops-Bénin, Rosalie Aguiah Assogba, a estimé que l’objectif du projet Nyɔnù Xɔsù est atteint, car elle a sillonné les 8 villages pour s’enquérir des résultats obtenus par les 80 médiatrices sociales dans l’exercice de sensibilisation de la lutte contre la propagation du Coronavirus et de la lutte contre les VFF et les VBG dans leurs différentes localités. Cette démarche a été menée dans le but d’évaluer les objectifs du projet Nyɔnù Xɔsù, Appui à l’information, l’orientation et à l’accompagnement des femmes de Ouèdo sur leurs droits et la lutte contre les VFF et les VBG. Sur le terrain, ces médiatrices sociales de Ouèdo ont fait preuve de responsabilité, la qualité des informations à elles données était irréprochable. Sous la supervision de Rosalie Aguiah Assogba, elles ont réuni les femmes et filles de leurs localités respectives et les ont sensibilisées sur les violences basées sur le Genre et celles faites aux femmes et aux filles de même que le respect des gestes barrières contre la propagation de la Covid-19.
En somme, plus de 90% de la population de Ouèdo ont été sensibilisées sur les mesures des gestes barrières de lutte contre la Covid-19 recommandées par le Gouvernement Béninois et aussi contre les Violences Faites aux Femmes et aux Filles et les Violences Basées sur le Genre. Un taux rassurant dont se réjouissent la présidente et son équipe qui d’ailleurs remercient toutes les médiatrices sociales des travaux réalisés. En ce qui concerne les difficultés énumérées et les recommandations faites par ces médiatrices sociales, la Présidente des femmes Alôdo-Alômin leur a promis de faire cas de ces doléances aux partenaires. Elle a par ailleurs exhorté les médiatrices sociales à continuer leur mission dans cette même lancée. Signalons pour finir que ce projet est mis en œuvre grâce au fonds réactif financé par l’Amc en collaboration avec Oxfam.





Dans la même rubrique