Mise en œuvre pag : Véronique Tognifodé met en route le projet Wuri Bénin

Isac A. YAÏ 27 novembre 2020

Augmenter le nombre de personnes dans les pays participants qui ont une preuve d’identification unique reconnu par le gouvernement leur permettant d’accéder aux différents services sociaux de base. Tel est l’objectif du projet d’identification unique pour l’intégration régionale et l’inclusion en Afrique de l’ouest (Wuri) lancé hier à Novotel hôtel de Cotonou par Véronique Médewanou Tognifodé, ministre des affaires sociales et de la microfinance. Considéré comme une deuxième chance pour enrôler de façon continue tous ceux qui n’avaient pas fait le Recensement Administratif à Vocation d’Identification de la Population (Ravip), Wuri Bénin est un projet sous régional financé par la Banque mondiale. « Le Ravip avait été fait dans l’intention d’identifier toute personne vivant au Bénin. Environ 95% de la population béninoise a été enregistrée. Donc, certains citoyens n’avaient pas été identifiés. Wuri nous permettra de les enrôler afin d’augmenter notre base de données », a expliqué, Jean Aholou, coordonnateur national de Wuri Bénin. A l’en croire ce projet est constitué de trois composantes. « La première composante est de renforcer le cadre juridique et institutionnel. Cette composante vise à identifier et à combler les lacunes dans les cadres juridique et institutionnel et à financer la préparation, le développement et la mise en œuvre des éléments juridiques et institutionnels nécessaires pour soutenir des systèmes Fid fiables et inclusifs. Au niveau institutionnel, cette composante appuiera la création et le renforcement des capacités des unités de gestion de projets. La deuxième composante vise à mettre en place une plateforme d’identification de base. C’est-à-dire donner une nouvelle chance à tous ceux qui n’avaient pas pu faire la Ravip en son temps. Cette composante permettra donc d’appuyer l’agence nationale d’identification des personnes à équiper les unités communales afin de faire des enregistrements en continu de ces personnes. Une attestation du numéro personnel d’identification sera gracieusement délivrée à toute personne vivant au Bénin. la troisième et dernière composante vise à faciliter l’accès aux services sociaux de base », a expliqué Jean Aholou. A en croire Véronique Médéwanou Tognifodé, ministre des affaires sociales et de la microfinance, ce projet s’inscrit dans les grandes actions d’opérationnalisation du Programme d’actions du gouvernement (Pag). « Dans le souci de faciliter l’accès de la population aux services sociaux de qualité et ce de façon durable et inclusive, le gouvernement du Président Patrice Talon a engagé depuis 2016, plusieurs réformes phares. Au nombre de ces réformes, figurent le renforcement et la reprise du capital humain à travers l’établissement du registre national biométrique de personnes physiques. Bon nombres de citoyens ne sont pas encore inscrits à ce registre national biométrique, donc ne disposent pas de numéro d’identification personnelle, principal outil pour l’accès facile aux différents services sociaux de base. D’où ce projet sous régional dont l’objectif est d’augmenter le nombre de personnes dans les pays concernés qui ont une preuve d’identification unique reconnue par leur pays pour leur faciliter l’accès aux services sociaux de bases », a-t-elle expliqué. Wuri Bénin est donc un projet devant permettre à l’Etat d’identifier tous ses citoyens afin de leur offrir des services de qualité pour leur bien-être.





Dans la même rubrique