Modernisation des universités publiques : La Badea appuie le Bénin dans l’extension de l’Una et l’Unstim

19 mars 2021

La Banque arabe de développement économique en Afrique (Badea) appuie le Bénin dans l’extension de l’Université nationale d’agriculture (Una) et l’Université nationale des Sciences, technologies, ingénierie et mathématique (Unstim). A cet effet, le ministère de l’Enseignement supérieur et la Badea ont organisé conjointement un atelier technique de formation des acteurs aux procédures du partenaire. Il s’agit pour les acteurs de comprendre le cadre administratif et financier de la Bbadea en vue d’une célérité dans la réalisation des infrastructures.

La Badea sort le grand jeu pour le Bénin. Pour son sixième projet d’appui à une éducation de qualité au Bénin, plus de 25 milliards seront déboursés. Ce financement est dédié à la construction de plusieurs blocs dont une bibliothèque et une salle informatique ainsi qu’à des travaux de viabilisation, d’assainissement et de branchements électriques sur les différents sites académiques. Il est supporté à hauteur de 88% par l’institution financière arabe. La participation du Bénin consiste entre autres à la finalisation des études techniques : « On se réjouit à la Badea de l’importance accordée par le Bénin à l’investissement dans une éducation de qualité afin que les jeunes béninois acquièrent les compétences et les connaissances dont ils ont besoin pour saisir les opportunités du 21ème siècle et contribuer au développement socio-économique de leur pays », affirme le représentant de la Badea Abdelakbir Oumarou. Les efforts du Bénin pour la compétitivité des produits issus de l’enseignement ne passent donc pas inaperçus auprès des partenaires techniques et financiers. Selon la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique Eléonore Yayi Ladékan, le projet d’appui à l’Université nationale d’agriculture (Una) et l’Université nationale des Sciences, technologies, ingénierie et mathématique (Unstim) permettra d’augmenter la capacité d’accueil desdites universités. Un enseignant pour 85 étudiants, le Bénin entend aller au-delà de ce ratio pour améliorer sensiblement et durablement la qualité de l’enseignement dans le pays.





Dans la même rubrique