‘’Mon métier, mon épanouissement’’ : Un projet ouvrant la porte aux femmes de Dilly-Cotcho

La rédaction 10 septembre 2019

Dans le but de contribuer à l’amélioration du taux des femmes aux instances décisionnelles au Bénin, une formation au projet ‘’Mon métier, mon épanouissement" initié par Diane Kindji a réuni plus d’une centaine de femmes. Cette formation vise à renforcer les capacités des femmes rurales sur l’importance de se mettre en coopératives. C’était le dimanche 08 septembre 2019 au quartier Dilly-Cotcho de l’arrondissement de Zounzonmè à Abomey.

‘’La vie en coopérative et l’importance des femmes dans les instances de décisions’’. Tels sont les thèmes qui ont meublé la formation Au projet ‘’mon métier, mon épanouissement’’, un projet de renforcement des capacités des femmes rurales sur l’importance de se mettre en coopératives. Réunies au quartier Dilly-Cotcho de l’arrondissement de Zounzonmè à Abomey, elles étaient plus d’une centaine à suivre cette formation riche en expériences. Pour le chef d’Arrondissement de Zounzonmè Laurent Assohoto, « c’est une bonne initiative et je salue l’engagement de l’initiatrice Diane Kindji qui a bien voulu accompagner les activités de ces femmes ». Au cours des communications données par l’initiatrice Diane Kindji, Marlyse Joelle Abattan et Jandel Etienne Glessougbe, des astuces ont été montrées à ces femmes pour qu’elles exercent leurs activités dans le but de s’épanouir. Il a été également expliqué les bienfaits de se mettre ensemble pour mener la même activité génératrice de revenus.

A entendre Diane Kindji, l’objectif est de permettre aux femmes rurales de réussir. « Notre objectif est de permettre aux femmes rurales de réussir, d’être autonomes afin de participer aux prises de décision dans les zones où elles habitent », a-t-elle précisé.
Au terme des deux communications, les femmes ont exprimé leurs besoins pour mieux mener leurs activités. Il faut préciser que cette même formation a déjà eu lieu l’année dernière. Aussi, faut-il ajouter que l’initiatrice a pris l’engagement de revenir très prochainement, cette fois avec le don de matériels.
Estelle KAKPO (Coll.)





Dans la même rubrique