Nouvelle ère de la microfinance au Bénin : Le programme de formation à distance Ame-L de l’Ap-Sfd lancé

26 novembre 2021

Le consortium Alafia a procédé ce jeudi 25 novembre 2021 au lancement officiel du programme de formation à distance de l’Apsfd-Bénin. C’est à l’hôtel Golden Tulip de Cotonou que l’association professionnelle des systèmes financiers décentralisés du Bénin a présenté Alafia Microfinance E-learning (Ame-L) en présence du ministère des affaires sociales et de la microfinance. Les récipiendaires de la première promotion de ce programme ont reçu leurs parchemins à cette occasion.

Une nouvelle ère de la finance s’ouvre au Bénin. « La formation est l’essence de tout succès ; et former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu ». Ces deux citations reprises par le Directeur adjoint au cabinet du Ministère des affaires sociales et de la microfinance Yolou Bamisso Yessoufou, expliquent le bien-fondé de la présente initiative de formation des acteurs de la microfinance. A en croire le représentant de la Ministre des affaires sociales et de la microfinance, ce programme est encore plus innovant dans la mesure où il se déroule en ligne. « Ceci constitue une démarche innovante en matière de formation des acteurs des Sfd puisque les participants peuvent suivre la formation à leur rythme et sans avoir à se déplacer », a-t-il affirmé. C’est donc dans l’espoir de voir la flamme de cette formation toujours briller que Yolou Bamisso Yessoufou a déclaré officiellement ouvert le programme de formation à distance de microfinance du Consortium Alafia.

Que retenir du programme à distance AME-L
Alafia Microfinance E-learning (Ame-L) est un programme de formation en ligne des acteurs de la microfinance initié par l’Apsfd et porté par le projet d’appui au développement, à la professionnalisation et à l’assainissement de la microfinance au Bénin (Adapami). En effet, suite à la présentation faite par Houndélo, ledit programme de huit modules s’annonce en deux niveaux. Le niveau I du programme de formation permet à toute personne qui le suit de comprendre que les institutions de microfinance sont composées de sous-systèmes ayant des relations entre eux. Le niveau II quant à lui est réservé aux gestionnaires des Sfd et leur permettra d’acquérir de bonnes pratiques de coordination et de gestion de leur mandat dans le but d’accroitre leur efficacité et l’efficience aux postes. Ainsi, « le contenu du programme de formation permettra d’accroitre le professionnalisme et par conséquent la productivité des ressources humaines des institutions de microfinance », a confirmé Yolou Bamisso Yessoufou.
En outre, selon Ignace Dovi, Directeur Général de l’Apsfd, le programme Ame-L de formation en ligne est un joyau qui vient renforcer l’offre de formation professionnelle du Consortium Alafia. Sur la même lancée, Désiré Gogan, Vice-Président de l’Apsfd Consortium Alafia, trouve que la professionnalisation de la microfinance est un défi permanent pour tous les acteurs du secteur en général et l’Apsfd en particulier. C’est pourquoi le Directeur du projet Adami a tenu à remercier tous ceux qui ont contribué à l’effectivité de sa réalisation. « Le programme à distance de l’Apsfd-Bénin est l’un des résultats concrets de la contribution du Canada au défi de la professionnalisation du secteur de la microfinance du Bénin », a témoigné Maurille Maurice Couthon. Il a profité de l’occasion pour demander à l’Apsfd de faire en sorte que ce cours se développe et rayonne à l’instar des cours Pamef au Bénin, dans la sous-région et pourquoi pas à l’international.

La première promotion récompensée
Par ailleurs, la première édition de ce programme a connu l’enregistrement de 20 participants dont 16 retenus dans 15 systèmes décentralisés. Ces récipiendaires ayant réussi avec brio ce premier niveau, ont reçu leur parchemin au cours de cette cérémonie de lancement. Heureuse d’avoir suivi ce cours en ligne, Blandine Soudé, porte-parole des récipiendaires a exprimé sa reconnaissance au nom de tous ces collègues. « Je vous garantis que la formation nous a transformés », a-t-elle confié pour témoigner de la pertinence et de l’utilité du programme. Aussi a-t-elle formulé une doléance afin que cette formation soit élargie aux autres microfinances, car dit-elle, « il ne sert à rien qu’une tranche suive cette formation et que le reste soit laissé pour compte ».
Faut-il le rappeler, le Consortium Alafia appelé Apsfd Bénin depuis l’avènement de la loi portant réglementation des systèmes financiers décentralisés en République du Bénin (2012) est né de la volonté des praticiens de la microfinance exerçant au Bénin de créer une association professionnelle afin de promouvoir la microfinance et de représenter les intérêts professionnels des membres. L’Apsfd a été créée en 1997 et est membre actif du réseau africain Main (Microfinance African Institution Network) depuis 2012. Elle compte 56 membres constitués de l’ensemble des systèmes financiers décentralisés qui exercent légalement dans le secteur de la microfinance au Bénin. L’Apsfd a décidé très tôt de s’impliquer fortement dans la formation des membres car les besoins en microfinance sont importants et les formations professionnelles sont indispensables pour assurer la professionnalisation non seulement des institutions et de leurs affaires internes mais également de l’activité de microfinance aujourd’hui appelé finance inclusive. L’Apsfd en tant que centre de formation professionnelle en microfinance fait des espaces de réflexion et d’émergence d’idées sur les grands ennuis du secteur ainsi que sur les principaux défis concernant les Sfd. Elle améliore les connaissances de fonctionnement des Sfd pour donner une base solide aux décisions des équipes de gouvernance. L’Apsfd démontre les nouvelles et outils d’analyse et de simulations en usage au sein des Sfd. Elle suit les derniers développements du secteur et les stimulations possibles afin d’aider les Sfd à mener à bien leur mission. Et elle contribue naturellement au renforcement des capacités des Sfd en développant et en animant des formations qui répondent au besoin de pérennisation de ces derniers. Les formations professionnelles de l’Apsfd sont faites dans un esprit de consolidation du secteur et de pérennisation des Sfd. C’est la raison pour laquelle les agendas annuels de formations sont élaborés sur mesure pour répondre aux aspirations et objectifs des Sfd. Grâce au projet Adapami, l’Apsfd est désormais passée à quatre grandes catégories d’offres de formations à savoir : les formations stratégiques, certifiantes, diplomantes, et qualifiantes qu’offre le programme Ame-L. Quant à l’Adapami, c’est un projet d’inclusion financière qui appuie depuis 2017, le développement et la professionnalisation du secteur de la microfinance au Bénin.
Arsène AZIZAHO (Stag)





Dans la même rubrique