Nouvelle vague de contamination à la Covid-19 : La vaccination, le choix qui sauve

17 août 2021

Se protéger et protéger son entourage contre la Covid-19 en allant se faire vacciner. Dans un contexte de propagation de la maladie au Bénin avec des dizaines de cas enregistrés par jour, cette solution s’impose davantage aux populations. Obligées de vaquer à leurs occupations et donc d’être en contact avec du monde, leur statut sérologique ne peut laisser indifférent. D’ailleurs, compte tenu des ravages de la Covid-19, le ministre de la santé Benjamin Hounkpatin est monté dimanche dernier au créneau. D’après le point fait par l’autorité sur la chaîne nationale, il y a actuellement plus de 10 000 cas déjà enregistrés au Bénin. Et, au centre d’Allada, le nombre de malades qui sont pour la plupart des sujets non vaccinés s’allongent dangereusement.
Face à l’enjeu de préserver la santé des populations, la vaccination de masse devient un enjeu national. Mais, cette triste réalité se heurte à des réticences. Une position que ne comprend pas le ministre Benjamin Hounkpatin. « C’est une aberration de penser que le vaccin contre la Covid-19 est mortel. La quasi-totalité des cas graves sont des sujets non vaccinés. J’ai échangé avec des malades qui sont dans un état un peu plus amélioré et qui ont regretté amèrement de n’avoir posé ce geste ». En somme, la prévention en se faisant vacciner ; surtout qu’après le vaccin astraZeneca, le choix est beaucoup plus large avec ceux chinois et américain à savoir Sinovac et Jonhson and Jonhson. Mais l’essentiel, pour l’instant, c’est de se faire vacciner tout en continuant de respecter les gestes barrières, pour préserver sa santé et celle de tous ceux fréquentés.
Pour ce faire, au-delà des mots, il urge que le gouvernement s’attèle de son côté à continuer non seulement à rassurer les populations mais aussi à faciliter le geste à se faire vacciner. Cela suppose la multiplication des possibilités à être plus proche du vaccin. Et ce défi de la préservation de la santé et de la vie face à la Covid-19, il n’est pas exclusif aux autorités mais plutôt collectif. Et donc, à chacun de faire la part des choses et de ne pas passer à côté de l’essentiel.





Dans la même rubrique