Œuvre sociale au CHU-MEL de Cotonou : Engie Fénix Bénin offre des équipements pour sauver la mère et l’enfant

Arnaud DOUMANHOUN 9 novembre 2020

L’entreprise Engie Fénix Bénin a octroyé, vendredi 06 Octobre 2020, des équipements médicaux au Centre hospitalier universitaire de la Mère et de l’enfant Lagune (Chu-Mel, ex HoMEL).

Bonne nouvelle pour la session pédiatrie au Chu-Mel ! En effet, dans le but d’aider les nouveaux nés souffrant de troubles respiratoires, Engie Fénix Bénin a doté la session pédiatrie de l’hôpital de nouveaux équipements médicaux d’une valeur d’un million de Francs CFA. Il s’agit d’un concentrateur d’oxygène à deux voies et d’un nébuliseur. Selon Philippe Roberi, Directeur général de Engie Fénix Bénin, ce don entre dans le cadre de la mission de l’entreprise qui est dans une démarche de Responsabilité sociétale d’entreprise (Rse). A l’en croire, cette politique Rse de l’entreprise prend en compte 4 aspects dont notamment « le respect des droits de l’homme et de la femme en général et plus particulièrement, le respect des droits de l’enfant et, la protection de l’enfance ».
Ainsi, c’est afin que les enfants puissent bénéficier d’une prise en charge de qualité que, « nous avons choisi de venir dans ce centre qui est une référence à Cotonou et au Bénin en matière de soin pour l’enfant et de vous offrir ces deux matériels pour contribuer donc à la protection de l’enfant au Bénin », a déclaré Philippe Roberi. Par ailleurs, « Cet appareil nous permettra de prendre en charge les nouveaux née, qui sont dans un besoin d’oxygène qu’on appelle état de détresse respiratoire », a explqiué la pédiatre et responsable du service de néo-apologie du Chu-Mel, Nicole Emèlokotcha avant d’ajouter : « C’est un besoin qui est quand même assez fréquent chez les enfants, surtout les prématurés, ceux qui sont nés avant le terme prévu et qui ont dans la majorité des cas, de difficultés respiratoires ».

Le Directeur général de l’hôpital, Zangounou Thomas d’Aquin, a pour sa part, remercié les généreux donateurs. « Vous venez de réparer une injustice. Votre geste me permet de dire que cette solidarité doit rester et demeurer dans nos archives parce que, si tout dirigeant d’entreprise réfléchissait de la même manière que vous, nos problèmes de matériaux insuffisants, de plateau technique qui ont besoin d’être renforcés allaient déjà trouver de solution et pourraient vraiment participer à une prise en charge de qualité », a-t-il souligné.
Il va ensuite s’engager : « Au nom du personnel que j’ai la lourde responsabilité de gérer, au nom de ces techniciens qui vont utiliser ces matériaux, nous vous promettons que nous allons prendre soins de ces matériels, les utiliser pour vraiment faciliter la prises en charge de nos compatriotes et souhaiter que nos relations demeurent », a toutefois assuré le Directeur de l’Hôpital.





Dans la même rubrique