Œuvre sociale dans la commune de Tori-Bossito : Vinci énergie, le social sans pareil dans un monde des appareils

14 février 2022

A Vinci Energie, la production de l’énergie et celle du mieux-être de la population surtout de la population scolaire font bon ménage. Et la preuve en est que les apprenants de Tori Cada et d’Atinonko ont désormais de quoi s’épanouir à l’école d’autant plus qu’ils ont reçu des mains des responsables de Vinci énergie des kits et matériels scolaires de taille. C’est à travers une cérémonie qui s’est déroulée en début du week-end dernier à l’école primaire publique d’Atinonko et du CEG Tori-Cada, dans la commune de Tori-Bossito.

Ce sont au total 1680 kits scolaires, composés de sacs, de 880 paires de chaussures, de 730 tables-bancs et tabourets et 1760 mètres de tissus kaki qui seront tous confectionnés par les hommes et femmes couturiers de ces localités qui sont remis aux apprenants et aux autorités éducatives. Cette action s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des mesures d’accompagnement et relevant du volet social du groupe Vinci Énergie relatives à la construction de la piste 161/20KV pouvant alimenter la Zone Economique Spéciale de Glo-Djigbé. Ceci, dans la lancée du Projet d’accès Durable et Sécurisé du Bénin à l’énergie Électrique (PADSBEE). Prenant la parole, le maire de la commune de de Tori-Bossito, Rogatien Akouakou a dans un premier temps souhaité au nom du conseil communal, la bienvenue aux initiateurs de l’événement et à toute l’assistance avant de préciser dans un second temps, que ces dons viennent corroborer une fois encore la volonté du président Patrice Talon de faire du « social », son « cheval de bataille » au cours de son second mandat. Présent à la cérémonie, le préfet du département de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia a témoigné sa gratitude à l’endroit du directeur de projet PADSBEE-Vinci Énergie et à tous les acteurs impliqués dans la remise de ces présents. Il a ensuite pris l’engagement d’œuvrer pour qu’un usage judicieux soit fait de ces matériels. « La dynamique de cette initiative du ministère de l’énergie, de la SBEE, de la CEB et de Vinci Energie est une réponse aux besoins de solidarité, d’espoir et de volonté pour améliorer les conditions de scolarisation dans la localité », affirme pour sa part Abderrahim Gherda, directeur-projet de Vinci Énergie du projet PADSBEE.

Après la première phase, une deuxième s’annonce plus bénéfique
Cette action de générosité n’est qu’une première et la deuxième annonce déjà les couleurs. A en croire Gérard Zagrodnik, directeur général de la Société Béninoise d’Energie électrique (SBEE), la deuxième phase du volet social de Vinci Énergie-PADSBEE consistera à l’électrification de plus de 200 localités du Bénin y compris celles de Tori-Bossito. Et ce n’est pas tout, car la deuxième phase va permettre la réhabilitation et la construction de plusieurs modules de classe selon Armand Dakehoun, directeur de cabinet du ministère de l’énergie. Pour lui, ce premier geste de générosité à l’endroit de la couche scolaire « cadre pleinement avec les actions de responsabilité sociétale de Vinci Énergie. Elle constitue la première phase des mesures d’accompagnement prévues ». Il a pour finir, nourri l’espoir que l’objectif visé par les donateurs soient atteints notamment « améliorer significativement l’accès à l’éducation dans la zone et que la mise en œuvre du projet suscite des vocations pour les carrières liées au secteur de l’énergie aussi bien au niveau des filles que des garçons ». Au terme de la cérémonie, les bénéficiaires que ce soit le chef de la région pédagogique Allada-Tori Bossito David Yabi, le directeur de l’école d’Atinonko Serge Koukponou et le porte-voix des écoliers Marthe Azinkponon, ont témoigné leur reconnaissance aux responsables du groupe Vinci Énergie et au gouvernement tout en prenant d’ores et déjà l’engagement d’en faire un usage raisonnable et rationnel en vue d’un meilleur rendement de fin d’année scolaire. Notons que cette remise de dons qui s’est déroulée dans un premier temps à l’école primaire publique d’Atinonko et dans un second temps au Collège d’Enseignement Général Tori CADA, a été agrémentée en animation folklorique.





Dans la même rubrique