Ordre des avocats du Bénin : Yvon Détchénou s’en va, Prosper Ahounou s’installe

Isac A. YAÏ 7 janvier 2020

L’ordre des avocats du Bénin change de commandement. Après 36 mois passés à la tête des avocats du barreau du Bénin, le Bâtonnier Yvon Détchénou cède son fauteuil à Prosper Ahounou. La passation des charges a eu lieu hier à Golden Tulip Hôtel à Cotonou en présence du ministre de la justice, des avocats béninois, des bâtonniers de l’ordre des avocats des pays de la sous-région et le président de la conférence des barreaux de l’Uemoa. Ainsi, pour les trois ans à venir Maître Prosper Ahounou sera le Bâtonnier de l’ordre des avocats du Bénin. Cette cérémonie a été une occasion pour le Bâtonnier sortant de faire un bref bilan de ses actions durant les 3 ans passés à la tête de l’ordre. Entre autres, les avocats du Bénin sont désormais couverts d’une Assurance de responsabilité entreprise, assurance de responsabilité civile. Une prévention santé qui permet à chaque avocat de réaliser gratuitement un bilan annuel de santé. La mise en place de la capa pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. L’informatisation et la digitalisation des bases de données de l’ordre. Ainsi, grâce au leadership du Bâtonnier Détchénou, le barreau du Bénin s’est doté d’une solution numérique pour répondre aux besoins et défis des temps modernes. Il a aussi négocié et obtenu le jumelage entre le barreau du Bénin et celui de Bordeaux… « 36 mois de travail, j’ai mouillé le maillot avec envie et volonté. Etre bâtonnier, c’est essayé de faire de cette profession, un métier auquel on est fier d’appartenir. Durant tout ce temps, j’ai beaucoup entendu, j’ai vu, et j’ai aussi grandi… Ma fierté est de conserver la capacité de croire en cette profession et d’aimer les Hommes tout en sachant de quoi ils sont capables », a-t-il ajouté. En cédant sa place à son successeur, il lui a prodigué des conseils afin de maintenir la liberté et l’indépendance du barreau tout en le rénovant en tenant compte des enjeux actuels. Pour Mbaye Gueye, président de la conférence des barreaux de l’espace Uemoa, le Bâtonnier Détchénou a réalisé non seulement beaucoup de choses pour le barreau du Bénin, mais il a aussi été un membre actif de la conférence des barreaux de l’espace Uemoa. Il est revenu au président de la conférence de rappeler à Maître Prosper Ahounou qu’être Bâtonnier, c’est oublier son propre cabinet pendant plusieurs années pour se mettre au service de ses pairs.
Prenant la parole, le Bâtonnier Prosper Ahounou mesure l’importance de la charge qui lui revient désormais. « L’indépendance de l’avocat est plus qu’une liberté individuelle. Elle nécessite un ordre qui est le dépositaire de l’indépendance collective du barreau. Nous devons donc travailler à faire de notre barreau, un barreau fort de son indépendance, fort de sa liberté, fort des services rendus à la cité, fort des services aux droits et à la justice. Nous sommes donc à la croisée des chemins. Ensemble, nous devons restaurer le prestige moral qui devrait être attaché à la réussite des fonctions dirigeantes au sein de l’ordre », a-t-il martelé. Ainsi, il a présenté à l’assistance quelques points saillants de son programme pour rehausser l’image du barreau du Bénin pour les trois années à venir.





Dans la même rubrique