PAGEFCOM II : L'escale du site de Carnoville opérationnelle à Tchaourou

La rédaction 27 avril 2021

Dans le cadre de la mise en œuvre de la phase 2 du Projet d’Appui à la Gestion des Forêts Communales (Pagefcom), une délégation de ce projet intégré et novateur du gouvernement de la République du Bénin, a procédé à la réception de plusieurs ouvrages d’aménagement constituant l’escale du site de Carnoville dans la commune de Tchaourou, le 19 novembre 2020. Ce nouveau joyau vise à faire de la commune un vecteur touristique.

S’assurer du respect des clauses contractuelles par l’entreprise en charge de la réalisation du projet de construction de l’escale du site de Carnoville, un parc purement touristique, et la réceptionner. Voilà à quoi se résume la mission de l’équipe qui s’est rendue le 19 novembre 2020, à AGBASSA, une localité située dans la commune de Tchaourou au nord du Bénin. En effet l’escale du site de Carnoville, à environ 350 km de Cotonou, Capitale du Bénin, est constituée de plusieurs infrastructures, précisément un bâtiment faisant office de guichet et comportant des sièges d’attente, un parking aménagé pouvant accueillir jusqu’à trois (03) véhicules puis un portique en béton. L’escale vient ainsi faciliter l’accès et la mise en valeur de ce dernier.

Le site de Carnoville, un atout pour l’essor touristique.
Avec une altitude de près de 300 mètres de haut, le site de Carnoville est situé à 500m de l’escale et constitue un atout majeur pour le développement du tourisme dans la commune de Tchaourou en général. Il représente un parc d’attraction ouvert aux touristes et permet de découvrir la richesse faunique et florale de cette région qui est l’un des pôles clés de la zone d’intervention du Projet d’Appui à la Gestion des Forêts Communales phase II (Pagefcom II). En outre, ce mont véhicule une histoire qui date de l’époque coloniale. Selon les explications du spécialiste Léopold Koukponou, le site de Carnoville était “l’arrière base” du colonisateur pour mieux contrôler les royaumes du Nord. C’est donc à l’en croire « un site purement historique et qui constitue une richesse touristique ».
L’équipe qui a procédé à la vérification de chaque construction de l’escale est composée de responsables du Pagefcom notamment le Spécialiste des infrastructures Léopold S. Koukponou, la Personne Responsable des marchés publics, Eléonore Hounkpatin, ainsi que de représentants d’autres institutions, à l’instar de Alfred Acakpo, de la Direction Générale de l’Habitat et de la Construction et de Edy Zoffoun, Représentant la Personne Responsable des marchés publics au Ministère du Cadre de Vie et du Développement.
Après avoir vérifié la prise en compte des observations faites en amont par la commission ayant procédé au constat d’achèvement, l’ouvrage a été réceptionné. Les responsables des diverses parties prenantes ont témoigné d’une totale satisfaction et félicité l’ingéniosité de l’entreprise Utraco qui s’est chargée des travaux. « Nous sommes satisfaits de la qualité des travaux et du respect du délai de réalisation de ces ouvrages, nous sommes contents que ces ouvrages soient réalisés suivant les règles de l’art et dans le respect des clauses contractuelles », a mentionné Edy Zoffoun. Léopold Koukponou spécialiste des Infrastructures du Pagefcom renchérit : « l’exécution a suivi et respecté les règles de l’art à savoir la consistance des travaux, les conditions d’exécution et d’environnement ».
Fières de voir leur région abriter cet ouvrage, les populations bénéficiaires n’ont pas manqué d’exprimer leur joie et leur gratitude à l’endroit des responsables du Pagefcom et du ministère du Cadre de vie et du Développement. « Ce que vous avez fait est très bon. On vous souhaite longue vie », a laissé entendre le conseiller auprès du délégué d’Agbassa.
Richard AKOTCHAYE





Dans la même rubrique