Pharmacopée béninoise : Simon Nounagnon l’efficacité des produits de Valentin Agon contre la prostate

La rédaction 12 mars 2018

Le promoteur de ‘’Api-Bénin’’, Valentin Agon et celui de l’établissement « Plus jamais la prostate », Simon Antoine Nounagnon ont décidé de mutualiser leurs efforts pour venir à bout des maladies liées à la prostate. La salle de conférence du ministère de la santé a servi de cadre à la cérémonie qui a consacré cette réconciliation le vendredi 09 mars dernier.

Le désaccord entre les tradi-thérapeutes Simon Antoine Nounagnon et Valentin Agon fait désormais partie du passé. Cette réconciliation entre les deux acteurs majeurs de la pharmacopée béninoise, travaillant au quotidien pour la préservation de la santé de leurs concitoyens, est rendu possible grâce à une implication personnelle du ministre de la santé, Alassane Seydou. La bataille autour de la paternité du produit « Prostapi » a ainsi pris fin, et le vendredi dernier, les deux promoteurs ont présenté au public les fruits de leurs recherches contre les maladies de la prostate. « J’ai retiré ma plainte contre Antoine Nounagnon. Et nous avons fait la paix… », a déclaré Valentin Agon. Quant à Simon Antoine Nounagnon, il a reconnu l’efficacité des produits du promoteur d’Api-Bénin contre les maladies de la prostate et a confié qu’ils travailleront désormais en synergie pour lutter contre le mal.

Gabriel Salami, président de l’Association nationale des praticiens de la médecine traditionnelle au Bénin, félicitera les deux hommes et invite tous les acteurs de la médecine traditionnelle à suivre leur exemple pour une meilleure collaboration et un partage des fruits de recherches, et surtout pour que règne la paix au sein de leur corporation. Pour le Dr Landry Yansunnu, directeur adjoint de cabinet du ministère de la santé représentant le ministre, la médecine traditionnelle fait beaucoup de progrès, mais des efforts restent à faire pour sa reconnaissance intégrale.





Dans la même rubrique