Phase écrite du concours de recrutement militaire : Des poursuites judiciaires prévues pour les tricheurs

Fulbert ADJIMEHOSSOU 24 février 2020

Les candidats sont avertis. Aucune tricherie n’est tolérée au cours de la phase écrite du concours de recrutement dans l’armée, prévu pour se dérouler le samedi 29 février 2019. Dans un communiqué en date du 21 février et signé du Chef d’Etat-major des Forces armées Béninoises, le contre-amiral Jean-Baptiste Aho, ceux qui seront surpris pour ces faits subiront la rigueur de la loi. « Pendant cette épreuve écrite, tout candidat ou individu auteur ou coauteur de tricherie de quelque nature que ce soit sera disqualifié et mis à la disposition du Directeur Général de la Police Républicaine pour des poursuites judiciaires conformément aux textes en vigueur », a-t-il souligné dans ledit communiqué.
Cette mesure va sans doute dissuader les relents de tricherie. Déjà à la phase sportive, des dispositions avaient été prises pour s’assurer de la transparence dans la sélection des futurs soldats. Par ailleurs, neuf candidats sont appelés à compléter leurs dossiers au plus tard le mardi prochain, au risque de ne pouvoir participer à la phase écrite samedi prochain.





Dans la même rubrique