Phénomène de ‘’Vidomègon’’ et cybermininalité dans le Zou : Les exhortations des enfants et jeunes au Préfet Firmin Kouton

Patrice SOKEGBE 26 novembre 2021

Phénomène de ‘’Vidomègnon’’ et Cybermininalité. Telles sont les thématiques choisies par les enfants et jeunes du département du Zou pour le relai de plaidoyer des enfants et jeunes pour la protection de leurs droits, ceci dans le cadre du 75è anniversaire de l’Unicef. Le jeudi 25 Novembre 2021 dans les locaux de la Direction départementale de la fonction publique à Abomey, le Préfet du Zou Firmin Kouton a reçu le plaidoyer de ces enfants et jeunes accompagnés d’une délégation de l’Unicef-Bénin. Pour Marion Desmurger, Cheffe de la communication de l’Unicef-Bénin, cette initiative sert de cohésion intergénérationnelle et d’amplification des messages de ces enfants et jeunes.
Dans son message, Penty Vilon Guézo, Porte-Parole des enfants du Zou, a laissé entendre que l’exploitation économique des enfants, notamment le phénomène des Vidomègon est une réalité dans le département. « Dans les rues, les marchés, maisons, beaucoup d’enfants sont exploités au lieu d’être à l’école. Beaucoup de filles en particulier sont maltraitées et déscolarisées par leurs parents ou tutrices…on leur arrache le droit d’avoir une enfance heureuse… », a-t-elle dit. Fort de cela, elle plaide pour la lutte contre phénomène de Vidomègon en renforçant la sensibilisation des parents pour qu’ils comprennent les conditions de vie réelles dans lesquelles ils vivent. Aussi souhaite-t-elle que l’autorité trouve des mesures d’accompagnement afin de ramener ces enfants vers leurs familles respectives, et renforce le système de surveillance pour les familles qui exploitent les enfants et violent leurs droits.
Le message de la jeunesse s’est beaucoup plus focalisé sur la cybercriminalité. Cette tendance, qui consiste en la recherche de gain facile à travers l’escroquerie virtuelle, selon Natacha Bocovo, Porte-Parole des jeunes, est un frein pour le développement du département. A ce titre, elle souhaite que des mesures idoines soient mises en œuvre pour décourager cette pratique. Aussi, s’est-elle prononcée sur la mise à contribution de la jeunesse dans le département.
Pour sa part, le Préfet du Zou Firmin Kouton a mesuré la pertinence du plaidoyer des enfants et jeunes et a promis de s’impliquer d’avantage dans la lutte contre le phénomène de Vidomègon, la cybercriminalité. Aussi, s’est-il engagé à promouvoir la jeunesse dans la valorisation des biens culturels. Par ailleurs, il a procédé à la signature de la lettre d’engagement qui sera transmise, avec celle des autres départements, à la Vice-Présidente de la République.





Dans la même rubrique