Piraterie maritime au large du Bénin : 13 marins enlevés, le mal persiste

Fulbert ADJIMEHOSSOU 21 juillet 2020

Encore un coup des pirates au large de Cotonou. Le Bulletin Maritime rapporte que Le chimiquier Curacao Trader a été attaqué vers 11H00 UTC le 17 juillet alors qu’il faisait route de Lomé au Togo vers un port non défini. Les pirates sont montés à bord du pétrolier et ont kidnappé plus d’une dizaine des membres d’équipage. Selon la déclaration de l’ambassade de Russie au Nigeria, rapportée par Reuters, 7 Russes faisaient partie des 13 membres d’équipage du Curacao Trader enlevés. Le mal persiste donc malgré les efforts en cours dans le Golfe de Guinée, notamment à travers le code de conduite de Yaoundé qui sert de base juridique de la coopération entre les États signataires de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Les pays sont regroupés par zone de 4 ou 5 pays/marines et devraient pouvoir se mobiliser à la moindre menace. Le Bénin se retrouve dans la zone E avec le Niger, le Togo et le Nigéria et abrite d’ailleurs un Centre Multinational Maritime de Coordination (CMMC). Mais la synergie d’actions n’émousse pas encore les ardeurs des pirates. Selon Rfi, depuis le début de l’année 2020, près de 80 marins ont déjà été enlevés au large du Nigeria, du Bénin ou encore du Gabon.





Dans la même rubrique