Polémique sur les réformes dans le secteur de la pharmacie : Des clarifications au sujet des tours de garde

Fulbert ADJIMEHOSSOU 12 janvier 2021

Face à la persistance de la polémique autour de l’instauration des tours de garde, de nouvelles clarifications sont apportées. Pour rappel, cette mesure a été prise par l’Ordre national des pharmaciens du Bénin sur la base du décret n° 2019- 500 du 13 novembre 2019 portant organisation et fonctionnement de l’Ordre national des pharmaciens du Bénin. C’est donc un privilège qui revient de droit à l’Ordre. Le Gouvernement ne peut l’encadrer qu’en vertu de la loi portant organisation des activités pharmaceutiques. Cependant, il n’a pas attendu le vote de la loi avant de commencer à travailler avec les acteurs dans ce sens. Mais pour ce qui est des tours de garde, cela est une obligation du fait des charges liées à un fonctionnement 24h sur 24, mais aussi et surtout pour garantir la disponibilité des médicaments en dehors des horaires réglementaires d’ouverture des officines. Ainsi, les pharmacies fonctionnent toutes de 8 heures à 22 heures dans les départements de l’Atlantique et du Littoral, avant que les tours de garde ne prennent effet à 22 heures. Selon les clarifications apportées, l’Etat n’a aucun intérêt à décider qu’une pharmacie ouvre 24 heures sur 24 contraignant les populations à abandonner les pharmacies qui se trouvent dans leur environnement pour se rendre vers ces pharmacies qui fonctionnent à plein régime. Le Ministre de la santé a déjà tenu plusieurs rencontres avec les responsables de l’Ordre en vue d’une harmonisation de la répartition géographique des pharmacies mais aussi permettre aux grossistes répartiteurs de procéder à un renforcement de stock pour les pharmacies de taille moyenne. Par ailleurs, les explications fournies indiquent que l’Ordre avait déjà fait un travail de cartographie qui tient compte de la distance et de la taille des pharmacies. Ce travail est davantage peaufiné de façon à ce que dans une même zone de garde, qu’il y ait une petite, une moyenne et une grande pharmacie à chaque fois afin de compenser les problèmes de disponibilité. En plus de ce travail qui est fait, il y a des problèmes ponctuels qui ont été réglés concernant le département de l’Atlantique de façon précise. Dans ce département, l’Ordre a procédé à une augmentation des tours de garde des pharmacies pour assurer le service. Dans la commune d’Abomey-Calavi de façon précise, le réel problème est celui de la distance entre les pharmacies. Le travail qui est en train d’être fait actuellement c’est d’assurer une harmonisation au niveau de la répartition géographique de sorte à assurer une couverture optimale. Dans tous les cas, 102 officines de pharmacie sont en attente de création sur l’’étendue du territoire de 2021 à 2023.





Dans la même rubrique