Pour avoir drogué ses victimes à travers ses seins : une femme écope de 20 ans de réclusion criminelle

Bergedor HADJIHOU 23 juin 2020

Pour le compte du sixième dossier de la Session criminelle du tribunal de première instance de première classe de Cotonou, une femme et son complice ont répondu ce lundi 22 juin 2020, du crime d’association de malfaiteurs et d’administration de substances nuisibles à la santé. Ils ont été reconnus coupables à l’issue du verdict.
Sa stratégie : amener la victime à sucer ses seins préalablement enduits de substances hypnotiques en vue de voler sa moto une fois qu’elle s’endort. Mais Nathalie O. a oublié que tous les organismes ne réagissent pas de la même manière face aux somnifères. Après avoir tété le sein empoisonné, Godfroy J. la victime de Gbégamey s’est réveillé un peu plus tôt que prévu. Il a pu rapidement alerter le quartier qui l’a aidé à appréhender l’accusée et sauver sa moto. Reconnue coupable des faits, Nathalie O. sera condamnée à 20 ans de réclusion criminelle. Pour avoir été admise dans un centre pénitentiaire en Juillet 2012, il lui reste 12 ans à passer derrière les barreaux. Le complice nommé Théophile C. condamné à 10 ans de réclusion criminelle va recouvrer sa liberté le 22 août 2021.





Dans la même rubrique