Pour incitation à la violence et à la rébellion : Lucien Mèdjico à la barre demain

Arnaud DOUMANHOUN 31 mai 2018

Le président du Mouvement « Les Jeunes Turcs de la République » sera à la barre ce vendredi 1er juin 2018. Après l’Office central de répression de la cybercriminalité le 17 avril dernier, l’homme va répondre au parquet de Cotonou, des propos qualifiés par le procureur, ‘’d’incitation à la violence et à la rébellion”. Dans un procès de flagrant délit, Lucien Médjico aura donc à s’expliquer devant le juge.
Il est à rappeler que les propos incriminés sont tenus lors de la mise en place de la coalition de l’opposition pour la sauvegarde de la démocratie à Djeffa (Sèmè-Podji). Au cours de ses différentes sorties politiques et même en dehors, Lucien Mèdjico est passé maître dans l’art de tenir des propos très virulents. C’est à juste titre que le parquet de Cotonou ait décidé de prendre ses responsabilités. Au cours des prochaines heures, il sera appelé à répondre de ses propos attentatoires à l’ordre public. D’ailleurs, depuis que la procédure a été enclenchée à son encontre, l’homme s’est abstenu de publier de nouveaux messages audio sur les réseaux sociaux aux fins d’inciter à la violence et à la rébellion.
« Vous avez constaté ma disparition des réseaux. Il le fallait pour permettre à la justice de faire son travail, surtout après mon audio ‘’tonnerre’’ à Djeffa… J’ai été interpellé et je tiens à remercier le procureur Togbonon de m’avoir offert l’occasion de m’exprimer, de me vider. Je salue la procédure… », a-t-il déclaré dans un récent message. Mais il reste serein quant à l’issue de la procédure et appelle les uns et les autres au calme : « Je vous invite au calme, au silence et à la sérénité. Je crois que les juges prendront le temps de m’écouter. Je vais devant des hommes intelligents ».





Dans la même rubrique