Prise en charge des demandeurs d’asile et des réfugiés : Amnesty International et le Hcr instruisent les Cps

La rédaction 3 août 2018

Outiller les Chargés de protection sociale (Cps) sur la catégorie spécifique des personnes vulnérables que sont les demandeurs d’asile et les réfugiés et plaider pour la réalisation des possibilités d’intégration des demandeurs d’asile et des réfugiés dans les services sociaux disponibles au niveau des Cps et leurs réseaux de partenariat et ou du référencement. Tels sont les objectifs de Amnesty International et du Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (Hcr) qui ont initié hier à la tour administrative, l’atelier de formation sur la prise en charge des demandeurs d’asile et des réfugiés par les services étatiques. Selon Fidèle Kikan, Directeur de Amnesty International-Bénin, cette formation vient à point nommé au regard de la situation des réfugiés souvent laissés à leur sort. « Cette rencontre va permettre de mettre en place un système de suivi de la situation des personnes prises en charge. Au-delà de cette formation, c’est un processus de plaidoyer que Amnesty International-Bénin veut mettre en place pour une meilleure intégration des personnes réfugiées », a-t-il dit tout en précisant que les centres de promotion de sociale sont formés pour favoriser leur prise en charge dans les systèmes de protection nationale. Le conseiller technique aux affaires sociales et à la protection, Etienne Zannou a, pour sa part, apprécié l’engagement et le partenariat entre Amnesty International et le Hcr et espère qu’au terme des 3 jours d’échanges, les Cps améliorent entre autres leurs connaissances des notions de demandeurs d’asile et de Réfugiés et les procédures de la détermination du statut des Réfugiés, comprennent les rôles de la Cnar et de la Clinique légale dans les procédures de détermination du statut des Réfugiés.





Dans la même rubrique