Professionnalisme dans les médias : Des femmes journalistes entretenues sur l’encyclopédie wikipédia

10 novembre 2022

Sur initiative de l’Agence universitaire de la francophonie (Auf) avec le soutien de l’Union des professionnels des médias du Bénn (Upmb), une quinzaine de femmes journalistes venues de divers organes de presse ont suivi ce mardi 8 novembre 2022 à l’Université d’Abomey-Calavi (Uac) une formation sur le thème :« Comprendre l’Encyclopédie Wikipédia et ses projets frères ».

S’approprier l’Encyclopédie Wikipédia sous toutes ses formes. Tel est l’objectif principal de cet atelier organisé au profit des femmes journalistes des différents organes de presse. Au cours de cette formation d’une journée, les participantes ont été initiées à l’utilisation de l’Encyclopédie Wikipédia. A la faveur de sa présentation via PowerPoint, Taïrou Fawaz, le formateur a passé au peigne les différents menus, les notions techniques, les 5 principes fondamentaux, l’usage approprié et les avantages de cette plateforme pour les femmes des médias. D’entrée, les journalistes ont eu droit à la définition de Wikipédia. Pour le communicateur, « c’est une encyclopédie rédigée collaborativement par des bénévoles ». « Wikipédia est une encyclopédie collaboratrice, et ouverte à tous et diffusée sous licence libre multilingue », a-t-il expliqué. Parlant des avantages de cette plateforme, le formateur a mis un accent particulier sur la recherche, la culture et les études. Pour une utilisation appropriée et efficiente de Wikipédia, il a conseillé à l’assistance quelques notions : « Il est important de bien observer la bibliographie et les sources des publications. De sa présentation, les participants ont aussi compris les cinq principes fondamentaux de ce moteur de recherche dont notamment la recherche de neutralité de point de vue et le suivi de règles de savoir vivre. A cette séance, chaque participant devant son ordinateur s’est essayé à la création d’un compte Wikipédia. Pour être aussi contributeurs de Wikipédia, Fawaz Taïra a recommandé aux professionnelles de l’information de faire plus de productions pour se faire connaitre. Mais, il a averti les participants sur le respect de la vie privée et a conseillé de ne pas focaliser leurs productions sur les individus. Ils ont aussi découvert des projets frères comme Wikipédia commons, Wiktionnaire, Wikisource et Wikimédia. Au terme de cette formation, Zakiath Latoundji, présidente de l’Upmb, a exprimé toute sa satisfction. « Cette formation a permis aux participantes de mieux connaître l’Encyclopédie Wikipédia », s’est-elle réjouie en ajoutant que l’objectif est atteint. Car, selon elle, tout le monde était présent. L’Upmb a fait un plaidoyer pour une prochaine participation d’un nombre plus élevé de femmes. Les participantes à cette formation n’ont pas caché leur satisfaction. Nadège Anago et Monaliza Hounnou, deux participantes ont avoué avoir beaucoup gagné à cette séance. Elles ont souhaité la pérennisation d’une telle initiative pour renforcer leur professionnalisme. La remise des attestations aux journalistes et une photo de famille ont mis fin à cette rencontre. Le rendez-vous est donné pour l’année prochaine pour plus de participation de journalistes.

Joël SEKOU (Coll)





Dans la même rubrique