Promotion et dynamisation des services postaux : L’Arcep sensibilise les acteurs de l’informel sur la règlementation

La rédaction 26 janvier 2018

A Azalaï hôtel de Cotonou, s’est tenue hier, une séance d’information et de sensibilisation sur le cadre réglementaire du secteur postal en République du Bénin. Cette rencontre, à en croire le Président de l’Arcep-Bénin, Flavien Bachabi, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique de l’Autorité de régulation pour la période 2018-2021, afin de répondre aux problèmes liés au développement de ce secteur. Il s’est aussi agi d’éclairer la lanterne des acteurs du secteur informel sur la réglementation régissant le secteur postal, notamment la loi n°2014-14 du 09 juillet 2014 relative à l’électronique et à la poste en République du Bénin. « Il n’est pas souhaitable que l’application des textes régissant le secteur soit assimilable, a priori, à l’exercice d’une répression ou à l’exclusion de certaines catégories d’acteurs, mais à la mise en place d’un environnement participatif, favorable à la collaboration des acteurs du secteur, à l’interconnexion des différents réseaux postaux, à la formalisation des relations entre les acteurs et à une ouverture de l’Arcep-Bénin pour la coopération en faveur de la dynamisation du marché postal », a déclaré le Directeur de l’Arcep. Les acteurs du secteur informel ont été donc entretenus sur : « régime juridique applicable à la fourniture des services postaux non réservés en République du Bénin ». Au titre des grandes lignes de cette communication, on retient entre autres que l’Arcep, dont la mission est de promouvoir les services postaux comme instruments fondamentaux de développement socio-économique, contrôle l’accès au marché postal et veille au respect des textes applicables à ce secteur. Aussi, l’Arcep analyse le marché et prend des mesures correctives, notamment sur la concurrence.
Arnaud SOGADJI (Coll.)





Dans la même rubrique