Protection de la couche d’ozone au Bénin : Le ministre du cadre de vie dote des acteurs d’équipements

19 septembre 2022

Des acteurs œuvrant pour la réduction des substances appauvrissant la couche d’ozone ont reçu l’accompagnement du ministre José Didier Tonato à travers la remise des lots d’équipements. C’est à la faveur de la commémoration de la 35ème édition de la journée mondiale de la préservation de la couche d’ozone tenue le vendredi 16 septembre 2022 dans l’enceinte du ministère du cadre de vie et du développement durable

Plusieurs équipements ont été remis aux acteurs intervenant dans le secteur du froid et de la climatisation. C’est à travers cette action que le Ministère du cadre de vie et du développement durable (MCVDD), au nom du gouvernement et avec l’appui des partenaires, a marqué la 35ème journée mondiale de la préservation de la couche d’ozone placée sous le thème : “Protocole de Montréal. 35, une coopération mondiale pour protéger la vie sur terre”. Le don des équipements est allé à l’endroit du personnel du ministère de l’industrie et du commerce ayant en charge la détection et le contrôle des entrées des fluides frigorigènes au Bénin, des associations communales de frigoristes, des centres de formation ayant les filières froid et climatisation et ainsi que la distinction de 29 élèves filles et étudiantes détentrices, au titre de cette année 2022, du CAP et du DIT. Pour le ministre en charge du cadre de vie, c’est une action conséquente, soutenue avec beaucoup de suite dans les idées. « Cette journée est une occasion de manifester de façon concrète l’adhésion du Bénin aux accords internationaux que coordonne le système des Nations Unies, particulièrement le protocole de Montréal. C’est depuis le 1er juillet 1993 que le Bénin a ratifié la convention de Vienne sur la protection de la couche d’ozone et le protocole de Montréal », a fait savoir José Didier Tonato. Aussi, a-t-il indiqué que : « c’est un engagement qui nous permet de travailler en faveur des Objectifs du développement durable (ODD) 12 et 13, qui recommandent des modèles de consommation et de production durable de sorte à s’adapter au changement climatique et à ses impacts ». Sabi Boum, secrétaire général adjoint du ministère de l’industrie et du commerce représentant la ministre de tutelle a salué les efforts du ministre José Didier Tonato et a rassuré de la veille quotidienne que mène les agents de son ministère à cet effet. Dans le même sens a abondé Martin Gbedey, directeur général de l’environnement et du climat par intérim en saluant l’appui des partenaires par lequel le commerce illégal des fluides frigorigènes frelatées a connu une décroissance au Bénin. « Ce thème interpelle chacun et convie à une prise de conscience profonde de l’importance d’une synergie d’actions entre les conventions et accords sur l’environnement pour contrer définitivement l’appauvrissement de la couche d’ozone. Cette synergie d’actions passe par l’instauration de partenariats visant à protéger la vie sur terre et à relever les défis essentiels des changements climatiques », a-t-il fait remarquer. Ayant signalé que dans le cadre de la mise en œuvre du protocole de Montréal, les gouvernements, les scientifiques et les industriels ont travaillé ensemble pour éliminer environ 99% de toutes les substances appauvrissant la couche d’ozone, Martin Gbadey a fait comprendre que : « c’est grâce à cet accord que la couche d’ozone se restaure progressivement et devrait revenir aux valeurs des années 1980 d’ici le milieu du siècle, c’est-à dire dans une trentaine d’années ». Aussi, a-t-il ajouté que c’est la célébration d’une victoire sur les effets dévastateurs de la dégradation de la couche d’ozone.
Fidégnon HOUEDOHOUN





Dans la même rubrique