Rapports sexuel pendant la grossesse : Quand les hommes deviennent moins « accros »

La rédaction 26 mars 2020

Une fois enceinte, certaines femmes se plaignent de l’indisponibilité de leurs époux pour les rapports sexuels. Pourtant, au-delà des besoins charnels, c’est aussi une recommandation médicale. Les raisons.

« Je suis fatigué ». « Je n’ai pas envie ». « Je suis dégoûté ». Ces excuses ne sont pas exhaustives chez les hommes pour se soustraire des rapports sexuels quand la femme est enceinte. Pour Séfasse Amangbénon, tailleur à Abomey-Calavi, pendant cette période, la femme n’est plus attirante, séduisante encore moins sexy. « Enceinte, la femme n’est plus joviale. Elle ne fait plus tout à temps, le ménage, le repas et même son propre bain est négligé suite à la fatigue », confie-t-il. La grossesse, cette étape cruciale dans la vie d’un foyer se révèle être une période difficile pour les deux partenaires du point de vue sexuel et de l’humeur. Aussi, selon les témoignages recueillis, une femme enceinte n’est plus en mesure de beaucoup se mouvoir et de participer à l’acte sexuel. Mais pour d’autres, il faut aussi compter avec le tempérament de la femme enceinte, les énigmes et les croyances. « Je ne me couche jamais sur le même lit que ma femme lorsqu’elle est grosse. La chaleur que dégage la femme en cette période, a d’impact négatif sur la santé et peut rapidement conduire à la mort », confie Vincent F, résident à Tankpè.

La peur de « faire mal »
Au-delà des superstitions, des hommes avancent des raisons médiales pour se soustraire pendant ce temps au devoir conjugal. C’est le cas de Jérôme, un mécanicien automobile habitant à Adjabo. « La souffrance qu’inflige la grossesse à la femme est suffisante pour que j’en rajoute ». David Oké, soudeur à Zogbadjè va plus loin. « On peut entretenir des rapports sexuels avec sa femme mais ça ne sera plus comme avant. Le col est souvent serré et cet acte prépare l’accouchement », affirme-t-il. Pourtant, les femmes ne voient pas les choses de la même manière. Pour certaines futures mamans, la grossesse permet de découvrir des sensations nouvelles. Sauf que les époux ne suivent pas toujours le rythme. Au-delà de la libido qui est au zénith, avoir des rapports sexuels est une recommandation médicale. Selon le gynécologue obstétricien Mohamed Sidi, l’absence des rapports sexuels pendant la grossesse crée encore des ennuis. « Le vagin se rétrécit ce qui ne facilite pas du tout l’accouchement surtout pour une femme possédant un col fort ce qui peut impliquer une césarienne », explique le gynécologue. « Il arrive parfois qu’on demande aux femmes enceintes d’aller à l’acte avant la consultation du lendemain. Cela n’a aucun inconvénient sur la santé de la maman encore moins sur celle du bébé », ajoute-t-il. La grossesse ne constitue donc pas un obstacle à la jouissance du plaisir charnel chez la femme. Mais pour celles qui ont des risques de complication, il y a des limites. « Toutefois en cas de force majeure il est interdit aux femmes ayant un col faible d’aller à l’acte sexuel. Elles sont exposées à des fausses couches », martèle Mohamed Sidi. Dans les deux cas, il faudra aussi qu’elle soit d’humeur et prête à y aller.
Rafiatou B. GANNI (Stag)





Dans la même rubrique