Rebondissement de la pandémie au Bénin : 143 nouveaux cas de Covid-19 en l’espace de 05 jours

Bergedor HADJIHOU 29 janvier 2021

Le pire est-il à craindre ? L’interrogation fait suite à la remontée constante des cas de Covid-19 depuis quelques semaines. En l’espace de 05 jours, soit à partir du 20 janvier, le Bénin a enregistré 143 nouveaux cas de la maladie. Au total, désormais et ce depuis le 12 mars 2020, 3786 cas sont confirmés, 3386 guérisons et 48 décès ont été dénombrés. Le coronavirus gagne donc sensiblement du terrain au vue des derniers chiffres publiés par le ministère de la santé. L’agent pathogène ici est le SARS-Cov2. Et pour s’en prémunir, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a prescrit un certain nombre de comportements qui respectés, peuvent faire reculer considérablement la maladie. Mais, force est de constater que ces recommandations sont toujours prises à la légère par bon nombre de populations.

Un relâchement inquiétant au niveau des gestes barrières
Partout et à tout moment. La veille doit être toujours de mise. Malheureusement, c’est le contraire qui s’observe. Dans les villes du Bénin, le masque, la distanciation physique, le lavage régulier des mains à l’eau et au savon sont devenus facultatifs. D’ailleurs, devant les entreprises et les lieux de rassemblement, les dispositifs de lavage des mains sont devenus de simples ornements couverts de poussière et asséchés à l’intérieur. La spontanéité observée par le passé devant les pharmacies, institutions bancaires et autres a laissé place au laxisme des usagers. C’est en voyant les bonnes dames qui vendent les masques à la sauvette dans la circulation, que certains Béninois se rappellent de l’utilité de ce dernier. Inquiets, face à la présence policière au carrefour, certains s’empressent de s’en procurer en attendant que le feu vert ne s’allume. D’autres, ne s’en meuvent même pas. Mais, il n’y a pas que l’action des populations qui sape les efforts des autorités pour endiguer la pandémie dans le pays. En effet, des agents de santé se sont rendus coupables de falsification de tests Covid-19 à l’aéroport de Cotonou. Ce qui laisse entendre que plusieurs personnes ont déjà pénétré le territoire national avec un état de santé douteux. Les sanctions exemplaires appliquées par le tribunal de Cotonou dans cette affaire mardi dernier visent à décourager d’autres agents de santé malveillants. Des peines d’emprisonnement allant de 18 à 24 mois ont été prononcées. Le contournement des mesures de contrôle, ce n’est pas la seule menace qui guette l’efficacité du plan de riposte contre la Ccovid-19.

Attention aux variantes !!!
Sous la menace des variantes anglais et sud-africain, certains pays y compris d’Afrique confinent à nouveau ou prennent encore des mesures drastiques. Le voisin de l’est en l’occurrence le Nigéria est confronté également à une augmentation des cas détectés de Covid-19. Selon les médias internationaux, un variant nigérian pourrait déjà avoir fait son apparition. Le Bénin dont les frontières tutoient celles du Nigéria a donc intérêt à se réveiller et recommencer à s’investir fortement de nouveau dans la sensibilisation et pourquoi pas la répression de ceux qui violent les règles érigées pour éviter au pays un drame épidémique.





Dans la même rubrique