Recherches agricoles en Afrique de l’Ouest et du Centre : Les grandes conclusions et recommandations du symposium de Cotonou

Patrice SOKEGBE 22 juillet 2022

Réunie à Cotonou pendant 3 jours, une centaine de personnalités du monde scientifique et technique venus de 23 pays d’Afrique ont pris part au Symposium sur l’état de la recherche agricole en Afrique de l’Ouest et du Centre. Cette rencontre régionale organisée par le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (Coraf) s’est articulée autour du thème : « Technologies & Innovations agricoles : Solutions intelligentes face au climat pour la transformation des situations d’urgence et de post urgence ». Il s’est agi pour les groupes thématiques constitués pour l’occasion, d’exposer les technologies agricoles innovantes et débattre autour de 4 sous-thèmes tels que « Agriculture (production végétale, animale, aquacole et forêt et environnement) intelligente face au climat-adaptation et atténuation », « Ravageurs et maladies transfrontalières des plantes », « Restauration des terres dégradées et gestion de la fertilité des sols et de l’eau », et « Post-récolte (transformation, conservation et commercialisation ». A l’occasion, les participants ont manifesté leur vif intérêt aux thématiques développées, du reste, pertinentes pour le bilan de la recherche et pour l’instauration de vrais cadres de collaboration. Pour le Directeur exécutif du Coraf, Dr Abdu Tenkuano, ce symposium a permis de déterminer les orientations de capitalisation des acquis au niveau du CORAF et des partenaires. Il a également permis de développer de nouvelles propositions de recherche-action découlant des recommandations du symposium et des stratégies de mobilisation des financements nécessaires, et de mettre en place pour le renforcement de l’engagement des parties prenantes du projet, à travers le comité régional de pilotage de TARSPro. Ce symposium a été également rehaussé par la présence du Maep Gaston Dossouhoui qui a fortement apprécié l’initiative. De fortes ont recommandations ont été également faites à la faveur de ce symposium. Il s’agit entre autres de promouvoir la formation diplômante et le renforcement des capacités afin de combler le déficit en spécialistes dans certains domaines sensibles tels que la défense des cultures, de faciliter la mise à échelle des technologies innovantes en agriculture climato intelligente, de promouvoir une stratégie opérationnelle de transfert des innovations aux utilisateurs pour un développement durable et la conservation des écosystèmes et agrosystème. A cela s’ajoutent l’appui de la recherche pour valoriser ses acquis afin qu’ils soient profitables aux producteurs, l’implication du secteur privé pour le transfert des nouvelles technologies en milieu paysan. Pour conclure, Dr Abdu Tenkuano a souhaité qu’un comité de suivi des recommandations du symposium soit mis en place.





Dans la même rubrique