Recherches et innovations en Afrique de l’Ouest : Le VaRRIWA officiellement lancé

La rédaction 11 mars 2022

La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MESRS) Eléonord Yayi Ladékan a officiellement lancé le projet VaRRIWA qui sera exécuté au Bénin, le Burkina-Faso, au Sénégal et au Togo. Financé par l’Union Européenne, l’organisation des Etats du Caraïbe et du Pacifique pour un budget sensiblement égale à 3 milliards de francs CFA, le VaRRIWA est un projet à exécuter pendant quatre ans. Son objectif principal est de favoriser la valorisation des résultats de la recherche et de l’innovation en Afrique de l’Ouest, affirme le Chef projet Alioune Faye. « C’est dans ce cadre que nous nous sommes réunis aujourd’hui à Cotonou pour pouvoir faire la deuxième réunion des parties prenante de ce projet et en même temps procéder au lancement officiel de trois projets qu’on a eu à financer au Bénin dans les universités d’Abomey-Calavi et de Parakou ». A l’en croire, les résultats escompter sont novateurs : aider les différents pays bénéficiaires du VaRRIWA à avoir les dispositifs qui vont permettre aux innovateurs, aux chercheurs et aux entrepreneurs affiliés ou pas au Centre de recherches et d’universités afin de valoriser ce qu’ils font en terme de découverte, d’innovation pour pouvoir les labélisés, les brevetés et les commercialiser. « Dans cette démarche, nous essayons de mettre en place des dispositifs à l’intérieur des universités. Mais ces dispositifs seront bien entendus ouverts à l’ensemble de la communauté de chercheurs », souligne-t-il. Pour être précis, renchérit le Chef projet Alioune Faye, ‘’nous sommes ici à l’université d’Abomey-Calavi où il s’agira de mettre en place à partir de l’incubateurs UAC Start Up Valley, un dispositif qui sera accessible à tous les chercheurs et innovateurs de Cotonou et environs pour qu’ils puissent trouver toutes les ressources dont ils ont besoins afin de pouvoir valoriser comme il se doit leurs innovations ».
A l’occasion, les recteurs des universités d’Abomey-Calavi et de Parakou, les responsables des unités du Togo, du Burkina-Faso et Sénégal étaient présents lors du lancement officiel de ce projet de la sous-région ouest africaine.
Richard AKOTCHAYE





Dans la même rubrique