Recrutement dans l’enseignement technique : 635 candidats ont planché samedi dernier

La rédaction 14 septembre 2020

Le concours de recrutement de 60 élèves-professeurs certifiés initialement annoncé par le gouvernement s’est déroulé le samedi 12 septembre 2020. Ils étaient au total 635 candidats à composer dans 06 centres sur toute l’étendue du territoire national.

C’est au lycée Coulibaly de Cotonou que le ministre de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle Mahougnon Kakpo a procédé au lancement officiel des épreuves du concours de recrutement de 60 élèves-professeurs certifiés pour l’enseignement technique. Il explique les raisons qui sous-tendent ce recrutement : « Le gouvernement ayant fait l’option de se servir de l’enseignement technique et de la formation professionnelle comme levier pour le changement des structures économiques de notre pays, il est normal que nous puissions procéder à la relance de ce sous-secteur. C’est dans ce cadre que le gouvernement a commencé à mettre en œuvre la stratégie national de relance de l’enseignement technique et la formation professionnelle ». Le déficit d’enseignants qualifiés dans le sous-secteur de l’éducation est aussi une raison de plus pour organiser ce concours. « L’état des lieux révèle entre autres dysfonctionnements, l’absence de qualification du personnel enseignant. C’est pour cela que le gouvernement a décidé dans sa stratégie de procéder au recrutement d’un personnel nouveau c’est-à-dire à la formation complète du personnel de ce sous-secteur », ajoute Mahougnon Kakpo. Ledit recrutement participera donc à l’amélioration du système éducatif béninois en pleine réforme.
Jerry GANDAHO (Stag.)





Dans la même rubrique