Réformes dans l’Enseignement supérieur : Un contrat d’engagement citoyen instauré pour les boursiers

Fulbert ADJIMEHOSSOU 23 janvier 2020

Billet retour. Les boursiers devront s’apprêter à revenir servir le pays. C’est ce qu’a décidé le Gouvernement pour faire profiter à la Nation ce vivier de ressources humaines une fois leurs études achevées. Ainsi, le Conseil des ministres de ce 22 janvier 2020 a décidé d’instaurer un contrat d’engagement. « A ce titre, il est désormais instauré un contrat d’engagement citoyen par lequel tout allocataire de bourse octroyée, selon les critères de modalités sera appelé à mettre les aptitudes au terme de sa formation, au service de l’Etat, pendant une période donnée, sous peine de déconvenues », a-t-on souligné dans le communiqué du Conseil des Ministres. Cette mesure concerne aussi les bénéficiaires de bourses de stages dans différents corps de l’Etat.
Ce contrat qui devrait assurer le retour sur investissement des ressources mobilisées pour les bourses devra garantir aussi l’employabilité des allocataires. L’absence de ce mécanisme contribue à ce que les boursiers prennent leurs destins en main en allant parfois servir hors du pays, favorisant la fuite des cerveaux. Il est prévu à cet effet un projet de loi à soumettre à la Représentation nationale. Le texte instaure un cadre juridique susceptible de favoriser l’utilisation rationnelle des compétences ainsi disponibles.





Dans la même rubrique