Remise d’attestations : Hunger free zone honore 122 apprenants en alphabétisation

La rédaction 3 octobre 2019

L’Ong Hunger Free Zone a procédé à la cérémonie de remise d’attestation aux apprenants de l’alphabétisation en langues. En effet, cette cérémonie s’inscrit dans le cadre de l’un des projets phares du développement communautaire. C’était dans la journée de ce mercredi 2 octobre 2019 dans la commune de Zè.

Ils sont au total 122 (91 au niveau de l’alphabétisation initiale, 14 au poste alpha niveau 1 et 17 au poste alpha niveau 2) à recevoir leur parchemin dans la journée de ce mercredi 2 octobre 2019 dans la commune de Zè. ‘’Permettre aux populations analphabètes d’être désormais alphabétisées’’, c’est l’objectif que s’est fixé Hunger Free Zone en initiant ce projet. A entendre Charles Edou, chargé du projet alphabétisation : « 86%, c’est le pourcentage de réussite cette année à Hunger Free Zone car les facilitateurs et apprenants ont donné le meilleur d’eux-mêmes précisément en cette année ». Aussi, a-t-il ajouté : « L’alphabétisation est axée sur la réalisation du droit à l’alimentation, la nutrition, l’hygiène… ces apprenants qui reçoivent leur parchemin viennent de 14 centres d’alphabétisation dans les 12 villages de Dodji-Bata ». Au nom des récipiendaires, Rosemonde Dossou n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude. « Nous sommes très heureux en ce jour où nous recevons nos parchemins à divers niveaux et nous profitons de l’occasion pour remercier tous nos enseignants pour la patience ». Le chargé de programme, Clément Dagninou n’a pas manqué de remercier tous les participants avant de préciser que c’est crucial de tenir compte des langues maternelles, c’est une bonne initiative ce projet car il aide beaucoup notamment à savoir lire, écrire et compter. Il faut noter que ce projet qui a vu le jour depuis 2005 et donc est à sa 15ème édition, est ouvert à toutes catégories de personnes. Aussi, faut-il ajouter que ces apprenants ont été récompensés et que les responsables en ce qui concerne les cours, tiennent compte des facilitateurs de la zone afin que les acquis demeurent.
Estelle KAKPO (coll.)



Dans la même rubrique