Remise de certificat de parcours d’acquisition de compétences : Enabel contribue à la formation de 3 capitaines de remorqueurs pour le port de Cotonou

Isac A. YAÏ 3 décembre 2021

Idrissou Inoussa Bouraïma, Lodjou N. Fidèle Cakpo et Joachim Césair Boco. Ce sont les trois capitaines de remorqueurs du port de Cotonou formés avec l’appui de l’Agence belge de développement Enabel. Ils ont officiellement reçu leur certificat de parcours d’acquisition de compétences hier à la station de remorquage, quai nord du port autonome de Cotonou. Ce certificat vient ainsi mettre un terme à une série de formations qui ont démarré en 2019 et qui se sont déroulées au Bénin et en Belgique. Administrée par des instructeurs de Barbo et du port of antwerp International (PAI), cette série de formation est considérée comme un transfert de compétences qui permettra au port autonome de Cotonou de renforcer l’efficacité, la célérité et la sécurité lors des manœuvre. « 15 personnes ont donc bénéficié de cette formation dont une femme. La formation de ces trois capitaines de remorqueurs permettra donc aux gros navires de 300 mètres linéaires d’avoir facilement accès au port de Cotonou en toute sécurité », a expliqué Martin Deroover, chargé d’affaires à l’ambassade du Royaume de Belgique près le Bénin.

Ces trois capitaines sont désormais capable de remorquer de façon indépendante par l’arrière, des navires de 300 mètres linéaires. Ils ont donc atteint un levier de pilotage des remorqueurs de type ASD. Ils sont donc aptes à assurer en toute sécurité le pilotage des trois nouveaux remorqueurs de type ASD récemment acquis par le Port autonome de Cotonou. « Les remorqueurs que nous avons actuellement sont très puissants. Ils pèsent chacun 85 tonnes. Ils sont indispensables pour faire rentrer les gros navires au port de Cotonou. Ces remorqueurs sont très modernes avec beaucoup d’équipements. Donc, il faut être bien formé pour pouvoir bien le conduire. C’est la raison de cette formation faite en collaboration avec Enabel », a précisé Joris Albert Thys, Directeur général du Port autonome de Cotonou.
La formation de ces trois capitaines de remorqueurs contribue ainsi à l’attractivité du port de Cotonou et l’accostage des gros navires en toute sérénité. « Actuellement, pour rentrer au port de Cotonou, nous attelons le remorqueur dans le chenal d’accès. Cela permet de faire l’évitage dès l’entrée des navires au port et de rendre leur manœuvre beaucoup plus sûr. On n’aura donc plus d’incidents de pilotage durant les manœuvres. Cela participe à la sécurité des navires et des installations portuaires », rassure le commandant Akim Bakari, Directeur de la capitainerie et des opérations nautiques.





Dans la même rubrique