Remise de diplôme à la quatrième promotion de licence du Cifred : Une trentaine d’étudiants libérés sur le marché de l’emploi

La rédaction 16 mai 2022

Ils sont 34 étudiants à recevoir leur parchemin de licence en « Environnement, hygiène et santé ». Une licence professionnelle obtenue au bout de trois ans de formation au Cifred de l’Uac. A la suite de ce parcours, ils peuvent donc désormais se faire une place dans le marché de l’emploi béninois. « Le parcours et la compétence des diplômés livrés sur le marché de l’emploi paraissent plus que jamais pertinents et d’actualité », s’est exclamé Patrick Houessou, vice-recteur chargé des affaires académiques. Selon le représentant du recteur, cette cérémonie conclut un chapitre de leur vie ; cette réussite qui est le fruit de leur ambition ouvre d’ores et déjà les portes de l’insertion professionnelle. « Vous voilà désormais licenciés. Vous devez être capables d’affronter le monde professionnel avec sérénité. Votre diplôme ne doit pas être une fin en soi. Vous avez l’obligation de le valoriser », a-t-il exprimé à l’endroit des néo diplômés avant de leur souhaiter plein succès et une bonne vie professionnelle.
Sur la même lancée, le Directeur du Cifred, après avoir exprimé sa gratitude à l’endroit de l’autorité rectorale, du personnel administratif et de service, les enseignants et les parents, a formulé quelques recommandations aux lauréats. « Je vous souhaite le meilleur pour la suite. Vous-mêmes devez pouvoir faire mieux dans la vie professionnelle. Soyez les dignes ambassadeurs du Cifred », a recommandé Yabi Ibouraïma aux récipiendaires. Quant à leur parrain, le Professeur Gauthier Biaou, il les invite impérativement à ne pas dormir sur leurs lauriers. « Les opportunités d’emplois, il faut les saisir. Il n’y a pas de repos sur terre car le parchemin exige plus de travail encore. La nation a besoin de vous », a formulé le professeur honoraire de l’Una aux néo licenciés. Aussi, n’a-t-il pas manqué de les inviter à innover, à créer des projets, à s’auto-employer et à se regrouper pour de meilleurs résultats.
Heureux d’avoir reçu les conseils prodigués et le sésame attestant la fin de leur formation, les récipiendaires ont manifesté leur joie et leur détermination à travers la voix de leur porte-parole Vanessa Hounkponou, major de la promotion. « Nous sommes fiers de ce diplôme qui nous donne des atouts et conscients que la vie professionnelle ne sera pas de tout repos. Par notre travail, nous devons refléter le Cifred », a-t-elle rassuré, au nom de ses camarades. A noter que les enseignants ont également célébré la bravoure de ces étudiants en fin de formation. C’est d’ailleurs pourquoi les trois majors ont été distingués par ladite école. Les étudiants de la cinquième promotion ont donc l’obligation de mieux faire.
Arsène AZIZAHO (Coll)





Dans la même rubrique