Renforcement de capacités des acteurs du secteur de l'énergie : Des électriciens bâtiment de l’Ouémé formés au respect des normes

Karim O. ANONRIN 11 janvier 2021

L’agence de Contrôle des installations électriques intérieures (Contrelec) a organisé du 4 au 8 janvier derniers, une formation de renforcement de capacités des électriciens bâtiment du département de l’Ouémé sur la réalisation des instruments conformes aux normes. Ceci, dans le cadre du programme d’appui institutionnel et de Renforcement des capacités des acteurs du secteur de l’énergie au Bénin (Recaseb). Assumée par Esmer Academy, un incubateur et accélérateur de projets en énergie, ladite formation vise à élever les compétences professionnelles des bénéficiaires pour assurer un service de qualité à leur clientèle. Ces derniers ont eu droit à une cérémonie de remise de parchemin qui a eu lieu le vendredi dernier dans un hôtel à Porto-Novo. C’était en présence de Raoufou Badarou, Assistant technique du Ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou, du Directeur général de Contrelec, Masmoudi Mohamed Saïzonou, du représentant du Recaseb, Martin Zounou et du représentant de Esmer Academy, Nounagnon Kikisagbé.
Au cours de la cérémonie, le Directeur général de Contrelec, Masmoudi Mohamed Saïzonou, a laissé entendre que la volonté du gouvernement est que les Béninois aient de l’énergie électrique qu’ils utiliseront en toute sécurité. « ...Le Programme d’actions du gouvernement vise aussi l’accompagnement et le renforcement des capacités des artisans pour faire d’eux des entrepreneurs qui contribuent à la création de la richesse (…) Cette attestation que vous recevez est la caution que Contrelec donne à vos compétences. Vous qui êtes des conseillers de vos clients, vous devez les accompagner dans l’acquisition des matériels électriques de qualité… », a-t-il dit. Il n’a pas manqué de remercier l’Union Européenne pour son accompagnement dans la formation de ces électriciens. Il a été appuyé dans son intervention par le représentant du Ministre, Raoufou Badarou qui lui, s’est beaucoup adressé aux récipiendaires en les invitant à la conscience professionnelle permanente.





Dans la même rubrique