Renforcement de la protection sociale : L’Arch en marche avec le volet « Assurance-Maladie »

Fulbert ADJIMEHOSSOU 30 juillet 2019

Après une période de préparation minutieuse, le Projet Arch s’ébranle. La phase pilote qui consacre le démarrage du volet « Assurance-Maladie » a été lancée hier à Glo-Djigbé et prend en compte les zones sanitaires Abomey-Calavi - Sô-Ava, Dassa-Zoumè-Glazoué et Djougou-Copargo –Ouaké.

Couverture sanitaire pour tous les patients souffrant de paludisme. Prise en charge intégrale des enfants de moins de 5 ans souffrant d’infections respiratoires et de maladies diarrhéiques. Prise en charge des femmes enceintes bénéficiaires du Projet Arch jusqu’à l’accouchement. Voilà qui annonce un soulagement pour les usagers, pauvres et extrêmes pauvres, des centres de santé. Lancée ce lundi à Glo-Djigbé, pour trois zones sanitaires, la phase pilote de mise en œuvre du volet assurance maladie du Projet Arch est un pas majeur vers le mieux-être des populations les plus démunies. Selon le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, les dispositions sont prises pour la réussite de cette phase qui va tester le modèle d’assurance maladie ainsi que son dispositif de mise en œuvre.

« Le panier de soins à offrir aux bénéficiaires est défini et validé. La codification des actes de soins de biologie, de chirurgie, des pathologies, des médicaments et des professionnels de santé est réalisée. Pour les zones sanitaires pilotes, le plateau technique est apprêté et le personnel formé. Le dispositif opérationnel pour le suivi du parcours du patient et la centralisation des données de prise en charge est déployé. Les ambulances médicalisées et des stocks de médicaments en quantité suffisante ont été acquis et mis à la disposition des zones sanitaires concernées », a souligné le ministre Benjamin Hounkpatin. Les bénéficiaires sont identifiés et leurs cartes biométriques imprimées seront distribuées dès lundi pour la zone sanitaire Abomey-Calavi- Sô-Ava.

En procédant au lancement, le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané a rappelé l’engagement du Président Talon qui est d’offrir aux Béninois, une protection sociale devant leur permettre de faire face aux aléas inhérents à la vie. « La phase pilote permettra d’impacter dans un premier temps, environ 120 mille personnes. Au-delà de cette phase, l’assurance maladie sera ouverte à toutes les autres couches de la population », a déclaré Abdoulaye Bio Tchané qui a tenu par ailleurs à remercier les partenaires techniques et financiers pour l’accompagnement.





Dans la même rubrique