Renfort à l’insertion professionnelle : Une cinquantaine de jeunes découvrent des techniques et innovations

Patrice SOKEGBE 27 décembre 2022

Conférences, panels, success story, master class, zoom métiers et expositions. Initiée par le cabinet « Emergence Consulting plus » fondée par Valérie Mitokpè Agonglo, la première édition de la Foire aux métiers (FAM) à Abomey-Calavi le vendredi 23 décembre 2022 a été riche en couleurs et en enseignements. Venus pour la plupart de Calavi, demandeurs d’emploi, étudiants et élèves ont cerné les outils nécessaires pour booster leur inclusion professionnelle.


« Un métier, une formation ». Tel était le thème au centre des discussions de la FAM 2022. Dédiée aux jeunes demandeurs d’emploi, étudiants, nouveaux bacheliers, élèves et même des écoliers, cette première édition leur a permis d’avoir une ouverture d’esprit pour faciliter une inclusion professionnelle dans le monde du travail. A travers conférences, panels, success story, master class et zoom métiers, la quarantaine de participants a appris de nouvelles techniques et notions nécessaires pour se vendre sur le marché de l’emploi. Plusieurs communications ont marqué cette rencontre consacrée à l’employabilité des jeunes. D’abord une communication inaugurale signée par la directrice du cabinet ‘’Emergence Consulting Plus’’ a été présentée aux participants. Dans son exposé, Valérie Mitokpè Agonglo a décrit un tableau sombre de l’insertion professionnelle des jeunes diplômés au Bénin. « Il y a un fossé entre les compétences d’un candidat et la recherche d’emploi », a-t-elle relevé.
A l’entendre, son cabinet a pris très tôt son bâton de pèlerin pour renverser la tendance marquée par le chômage et le sous-emploi des jeunes diplômés. « La FAM ambitionne de bien combler ce vide avec le temps », a-t-elle rassuré. Pour Valérie Mitokpè Agonglo, de nombreuses études sur le monde du travail recommandent une mise à jour régulière des compétences. « Depuis plus d’une décennie, de nombreux rapports de recherche au niveau international, font état de la nécessité en ce 21è siècle de développer par éducation, la formation, la créativité, la capacité d’exploration, d’adaptation et la disposition à apprendre », a-t-elle souligné.

FAM 2022 ou innovations

La FAM 2022, a-t-elle annoncé, a apporté deux grandes innovations pour soulager les offreurs de services sur le marché de l’emploi. Il s’agit de la mise en place d’un catalogue des métiers et des formations et la plateforme des emplois et des compétences. « Les jeunes béninois sauront plus que jamais s’orienter dans le choix de leur formation secondaire, technique, professionnelle et universitaire ainsi que dans leur offre de compétences pour la recherche de l’emploi et l’exercice d’un métier à fort potentiel et dans des secteurs promoteurs », a expliqué la spécialiste en science de l’éducation. Les participants ont été aussi entretenus par le père Adelphe Adambadji sur le thème : « Le management de soi : à la découverte de sa personnalité ». Dans sa présentation, il a donné les clés et outils aux jeunes pour identifier leur propre personnalité. « La personnalité est culturelle et un métier n’est pas inné », a-t-il indiqué en invitant les apprenants à sortir de leur zone de confort afin de relever de grands défis. Un master class intitulé : « Mieux se connaître pour mieux s’organiser » et un panel portant sur la thématique : « Le numérique au cœur des grands enjeux et défis » ont aussi meublé les travaux. Une dernière communication a été donnée par l’initiatrice de cet évènement pour jeter les bases de la Foire aux métiers 2023. Elle a dévoilé que cette prochaine édition se penchera sur les métiers de l’artisanat. Riche et porteur d’emploi, ce sous-secteur est composé de 114 corps de métiers avec au total 8 branches. Cette rencontre s’est achevée sur une note de satisfaction. Egayés, les participants n’ont pas tari d’éloges à l’endroit des activités. Paulin Ahouangbassa, un des participants a témoigné : « cette foire a renforcé mes connaissances ».

Joël SEKOU (Coll)





Dans la même rubrique